Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Après le vaccin contre la grippe, les pharmaciens de Haute-Vienne sont partants pour le test de l'angine

-
Par , France Bleu Limousin

Ils avaient déjà le droit de nous vacciner contre la grippe. Les pharmaciens pourront aussi bientôt nous proposer un test pour savoir si une angine nécessite ou non des antibiotiques. Une mesure bien accueillie en Haute-Vienne par la fédération des syndicats pharmaceutiques.

Le test, un moyen rapide et simple de savoir si l'angine doit être traité ou non avec des antibiotiques
Le test, un moyen rapide et simple de savoir si l'angine doit être traité ou non avec des antibiotiques © Maxppp - REGMSG/PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Haute-Vienne - France

Les médecins en disposent déjà, mais l'utilisent trop peu. A partir de l'an prochain, les pharmaciens pourront eux aussi proposer un test pour déterminer si l'angine d'un patient est virale ou bactériologique. De quoi éviter des prescriptions d'antibiotiques inutiles lorsque la maladie est liée à un virus. "Ce sera un gain de temps pour tout le monde", estime le président de la fédération des syndicats des pharmaciens en Haute-Vienne.   

"Ces tests rapides existaient déjà en pharmacie, mais il n'y avait pas de remboursement", explique Jean Cathalifaud, qui répondait à 8h15 aux 3 questions de Nathalie Col sur France Bleu Limousin. "Les pharmaciens sont partants, mais il faudra préciser les modalités d'usage, savoir bien quel est le rôle de chacun, mais on fera peut-être mieux accepter au malade le fait qu'il a une angine virale et que les antibiotiques sont inutiles", explique-t-il.   

Depuis 2 ans, déjà, les pharmaciens en Haute-Vienne comme dans toute la Nouvelle-Aquitaine, participent à l'expérimentation du vaccin contre la grippe dans leurs officiens. "Plus de 70% se sont formés dans le département", note Jean Cathalifaud. "Le dispositif a très bien fonctionné", estime-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu