Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Ardèche : 88 dépôts de plainte contre le glyphosate

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

88 plaintes ont été déposées ce vendredi auprès du parquet de Privas. Toutes les personnes ont découvert des taux anormalement élevés de glyphosate dans leurs urines.

Rassemblement devant le tribunal de grande instance de Privas
Rassemblement devant le tribunal de grande instance de Privas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Privas, France

Depuis plusieurs mois en France, des personnes se soumettent au test du glyphosate dans les urines. Hier donc les 88 ardéchois qui ont fait le test ont déposé plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, tromperies aggravées et atteinte à l'environnement

Faire condamner les responsables

Les victimes veulent en savoir plus sur les mécanismes de contamination. Plusieurs ardéchois ont été très surpris par leur résultat notamment ceux qui mangent bio. Il s'agit donc de savoir comment du glyphosate se retrouve dans les urines et donc dans le sang.  Mais aussi de savoir dans quelles conditions et qui a autorisé la mise sur le marché de cette molécule.  

Les manifestants avaient inscrits leur taux de glyphosate sur des dossards.  - Radio France
Les manifestants avaient inscrits leur taux de glyphosate sur des dossards. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Des plaintes transmises à Paris

Les plaintes sont simplement enregistrées par le parquet de Privas. Elles seront transmises au parquet du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris