Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des centres de consultation en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La préfecture de l'Ardèche a annoncé lundi soir la mise en place de sept centres de consultation pour lutter contre le coronavirus. Il s'agit de cabinets médicaux dédiés aux symptômes du virus.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Macipsa Aït

Le premier centre a ouvert ce lundi à Guilherand-Granges. Très vite celui des Vans devrait ouvrir. Puis ce sera au tour d'Annonay, de Lamastre, de Bourg-Saint-Andéol, d'Aubenas. Celui de Privas est à l'étude. 

Un cabinet médical temporaire

Ces cabinets médicaux seront tenus par des médecins libéraux, des infirmières et du personnel administratif explique la préfecture.  Vous pouvez vous y rendre directement si vous remarquez des symptômes typiques du coronavirus comme les courbatures, la fièvre ou des difficultés respiratoires. En revanche, pas question d'y soigner d'autres pathologies. 

Cinq morts en Ardèche

Le coronavirus a fait cinq morts en Ardèche selon un décompte de la préfecture établi lundi soir. On compte 82 personnes détectées positives au coronavirus, mais on sait qu'il y en a beaucoup plus. 34 sont hospitalisées dont cinq en réanimation. 

L'arrivée des masques 

48.000 masques sont en train d'être distribués aux professionnels de santé en Ardèche. Et cet approvisionnement devrait être le même toutes les semaines affirme l'Etat.  

Le désarroi des infirmières

Ces masques devraient rassurer les infirmières et notamment les infirmières libérales. Elles se plaignent depuis le début de la crise sanitaire d'être livrées à elles-mêmes. La plupart d'entre elles effectue des tournées majoritairement auprès des personnes âgées pour des soins ou la toilette. Elles ont peur de transmettre le virus à leur patient ou à leur famille. Jusqu'à maintenant elles n'avaient pas de masques pour se protéger et protéger les autres. Elles ont décidé de s'organiser comme à Valence avec la mise en place d'une cellule de crise. La mutualisation des moyens humains devrait permettre aux infirmières de diviser par deux leur tournée. Une tournée pour les patients classiques et une pour les malades du coronavirus.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu