Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : les gendarmes de l'Ardèche empêchent-ils le commerce de proximité de fonctionner ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Plusieurs clients de boulangeries du sud-Ardèche se sont plaints de remontrances des gendarmes. Les militaires expliquent que sortir juste pour une baguette, ce n'est pas la bonne solution.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Gaëlle Fontenit

Les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnes s'indignaient des remarques des gendarmes auprès de clients qui sortaient juste pour acheter une baguette. Il n'y a pas eu de verbalisations, simplement quelques remontrances.      

L'inquiétude du groupement des boulangers pâtissiers d'Ardèche

Et l'affaire a pris de l'ampleur à tel point que le président du groupement des boulangers pâtissiers d'Ardèche  s'en est inquiété. En fin de semaine dernière, Christian Martin a appelé les responsables de police du département. Lundi matin, il a joint le patron des gendarmes de l'Ardèche. Il faut dire que les commerces de proximité sont en grande difficulté. Les boulangeries ont un chiffre d'affaires en baisse de 50 à 80%. "Si on empêche les clients de venir dans nos magasins, on ne résistera pas à la crise" explique Christian Martin, président du groupement des boulangers pâtissiers d'Ardèche.

Pas question donc d'empêcher les gens d'aller acheter leur baguette

Le colonel Coulbeau, patron des gendarmes de l'Ardèche précise bien qu'aucune clientèle particulière n'est ciblée dans les contrôles. Les gendarmes ne font qu'appliquer le confinement explique-t-il. Pas question donc d'empêcher les gens d'aller acheter leur baguette. Mais  Olivier Coulbeau précise qu'il n'est pas raisonnable de sortir à 9 heures acheter son pain, puis à 10 heures acheter ses cigarettes puis à 11 heures un litre de lait et à 14 heures pour promener son chien. Ce n'est pas la philosophie du confinement qui nécessite de sortir de chez soi le moins souvent possible. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu