Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - D'anciennes arènes sous l'actuel amphithéâtre romain à Nîmes ?

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les actuelles arènes de Nîmes ne sont peut-être pas les premières. Avant celles que nous connaissons, construites à partir des années 95-100, probablement y avait-il déjà des arènes. Des fouilles viennent de mettre au jour l'embase d'une machinerie de scène remontant probablement aux années 40.

Richard Pellé, archéologue à l'INRAP, devant les fouilles à 6 mètres sous la piste des arènes de Nîmes
Richard Pellé, archéologue à l'INRAP, devant les fouilles à 6 mètres sous la piste des arènes de Nîmes © Radio France - Philippe Thomain

Jusqu'à présent les choses étaient claires, les arènes de Nîmes datent des années 95-100 après J.-C. Les fouilles archéologiques qui se terminent ce vendredi apportent un peu de complexité. À six mètres sous la piste des arènes, dans le sol de la salle cruciforme, "les coulisses" à l'époque romaine, les archéologues de l'INRAP, l'institut national de recherches archéologiques préventives, ont mis au jour l'embase d'une machinerie de scène qui serait plus ancienne.  

Un "édifice de jeux"

Sous le sol connu, ils ont découvert une fosse, longue de 25 mètres, large de trois et profonde de 1,5 mètre. Au fond, un quadrillage, les possibles marques de grosses poutres posées à plat et, sur les côtés, des trous carrés, les probables cavités creusées pour tenir de grands poteaux de bois. Ce seraient les marques d'une ancienne machinerie de scène, une forte charpente de bois contenant les ascenseurs, contre-poids et cabestans permettant de monter les hommes, animaux et décors des coulisses à la piste.  

Richard Pellé, archéologue INRAP, en est convaincu, un premier édifice de jeux a été construit, à Nîmes, avant les arènes actuelles

Des vestiges plus anciens d'une cinquantaine d'années

Cette fosse semble creusée avant la construction de l'actuel amphithéâtre, elle est en-dessous du niveau des premières maçonneries des arènes. De plus, à la même profondeur, les archéologues ont trouvé deux monnaies : un bronze de Marseille et un demi-as de Nîmes. D'après Richard Pellé, les dates de frappe de ces pièces étant connues et le demi-as de Nîmes très peu usé, ces deux pièces pourraient avoir été oubliées ou perdues à cet endroit dans les années 40 (après J.-C.). Cette machinerie daterait au moins de ces années-là, il y aurait donc eu un édifice dédié aux jeux avant les actuelles arènes

Les arènes les plus anciennes de Gaule ?

Ces conclusions, provisoires, sont à confirmer par des analyses. Analyse de ce qui semble être des phosphates, possibles traces des urines des animaux ; analyse des bois, quelles essences. Et par les datations de charbons, vestiges de feux, qui peuvent être datés précisément. Les archéologues ont déjà des dates établies certainement : des assemblages de bois, retrouvés dans les gradins des arènes actuelles, proviennent d'arbres abattus en 24 ou 25 après J.-C. Ils pourraient, pourquoi pas, provenir de cette première structure. 

Si c'est le cas, et c'est encore à prouver, ces première arènes, possiblement construites en bois et pierre et rasées pour édifier l'actuel amphithéâtre, seraient alors les plus anciennes arènes connues en France, plus anciennes que les arènes voisines d'Arles construites à partir des années 80. Une ancienneté qui ancrerait Nîmes comme la ville la plus romaine de France

Reportage sur les fouilles menées sous la piste des arènes de Nîmes

Détails de la fosse ayant abrité la machinerie de scène construite pour un probable édifice de jeux édifié avant les arènes actuelles
Détails de la fosse ayant abrité la machinerie de scène construite pour un probable édifice de jeux édifié avant les arènes actuelles © Radio France - Philippe Thomain
"Titus Cripius Reburrus m'a fait". Plaque posée dans la salle cruciforme, sous la piste des arènes. On se sait pas qui est ce Titus Crispius Reburrus
"Titus Cripius Reburrus m'a fait". Plaque posée dans la salle cruciforme, sous la piste des arènes. On se sait pas qui est ce Titus Crispius Reburrus © Radio France - Philippe Thomain
Choix de la station

À venir dansDanssecondess