Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Arrêts cardiaques : une application pour aider à sauver des vies est disponible à Bordeaux

Par

En France, chaque année, 50 000 personnes meurent d'arrêts cardiaques. Les chances de survie sont faibles et oscillent entre 5% et 10% car le temps de prise en charge est trop élevé. Pour le réduire, l'application Sauv Life arrive en Gironde et fait appel à vous pour réaliser les premiers gestes.

L'application Sauv Life est en lien avec le Samu car les assistants du centre de régulation des appels émettent l'alerte sur votre smartphone, si vous avez téléchargé l'application. L'application Sauv Life est en lien avec le Samu car les assistants du centre de régulation des appels émettent l'alerte sur votre smartphone, si vous avez téléchargé l'application.
L'application Sauv Life est en lien avec le Samu car les assistants du centre de régulation des appels émettent l'alerte sur votre smartphone, si vous avez téléchargé l'application. © Radio France - Yvan Plantey

En Gironde, vous pouvez désormais aider à sauver des vies grâce à une application. Elle s'appelle Sauv Life et elle vous contacte si vous êtes à proximité d'une personne qui fait un arrêt cardiaque, à condition de l'avoir téléchargée. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent d'un arrêt cardiaque dont 1 200 en Gironde. Cette application gratuite a été créée il y a trois ans et est déjà implantée dans plusieurs départements dont les Deux-Sèvres , Vienne, la Haute-Vienne , la Charente et Charente-Maritime , Pyrénées-Atlantiques dans notre région Nouvelle-Aquitaine.

Publicité
Logo France Bleu
L'application SAUV Life est gratuite © Radio France - Elsa Piquet

On ne peut pas mal faire car la personne va mourir si vous n'intervenez pas - Lionel Lamhaut, médecin urgentiste et créateur de l'application Sauv Life.

Cette application compte sur vous et votre réactivité, si vous êtes proches d'une personne qui fait un arrêt cardiaque. Que vous soyez formés ou non : l'important, c'est que vous soyez là. "On ne peut pas mal faire, c'est un point fondamental à comprendre, martèle Lionel Lamhaut, médecin urgentiste et créateur de l'application. La personne va mourir si vous ne faites rien. Et puis vous n'êtes pas seul : le Samu vous appelle et vous guide pour réaliser les gestes qui sauvent."

"Une minute de perdue, c'est 10% de chances de survie en moins"

Quand les secours sont appelés pour intervenir sur un arrêt cardiaque, ils mettent plus de 10 minutes à venir. Or, chaque minute compte lorsqu'une personne fait un arrêt cardiaque. "On estime qu'une minute de perdue, c'est 10% de chances de survie en moins. Donc l'intérêt d'avoir cette application, c'est d'avoir des citoyens-sauveteurs qui arrivent en moins de 10 minutes et c'est là où l'on gagne des chances de survie pour les patients", démontre Catherine Pradeau, responsable du centre de réception et de régulation des appels (CRRA) au Samu de Gironde.

Dès que le Samu reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, l'alerte est lancée sur l'application. Tous ceux qui sont à 10 minutes à pied de la personne en détresse reçoivent une notification. Sur l'écran de contrôle, il y a deux types de personnes : des points verts et des rouges. "Les verts vont se déplacer pour aller chercher un défibrillateur et les rouges vont partir au plus vite pour aller masser la personne", précise Charlotte, assistante de régulation au centre d'appels du Samu.

L'application Sauv Life est disponible sur Play Store ici et sur l'Apple Store à cette adresse .

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu