Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attenti à e zinzale !

-
Par , , France Bleu RCFM
Corse, France

Les opérations de démoustication viennent d'être renforcées à l'approche de la saison estivale. Ce dispositif est conduit durant toute l'année, mais il s'intensifie entre avril et octobre, période où la prolifération des nuisibles et surtout du moustique tigre est la plus importante.

Moustique Tigre
Moustique Tigre © Maxppp - maxppp

Les zones sensibles

La Corse est colonisée par 45 espèces de moustiques en cette saison, et deux d'entre elles sont potentiellement vectrices de maladies si elles sont infectées. C'est pourquoi la réalisation de ces traitements est indispensable, notamment à proximité des zones humides et marécageuses. Sur le site de la réserve naturelle de Biguglia, au-dessus de l'étang un avion a récemment répandu des biocides, une substance qui vise à réduire la population de moustiques. Ce type d'opération, actuellement piloté par les départements, va devenir de plus en plus régulier à l'approche de la saison chaude. François Cesari est le chef adjoint du service de lutte anti-vectorielle de Haute-Corse. « On s’est rendu compte qu’avec le réchauffement du bassin méditerranéen les saisons sont beaucoup plus longues. On a traité l’année dernière à la mi-décembre, parce que qu’on a eu un automne très pluvieux et très doux, on est tributaires des conditions météo. L’avion c’est pour les grandes surfaces, la turbine est un traitement complémentaire, et le traitement à base de fumée est un traitement de rattrapage, lorsqu’un traitement anti larvaire a déjà échoué. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Un enjeu de santé publique

Dans les airs ou au sol, ils sont une quarantaine d'agents à lutter contre la prolifération des moustiques. Les enjeux sont importants selon Philippe Mattei, le responsable du service de génie sanitaire et écologique. « La démoustication est effectuée sur tout le département, le rural, l’urbain et le périurbain. L’enjeu est tout simplement la santé publique. Nous avons tous été confronté aux moustiques, là nous sommes dans l’aspect préventif, éradiquer les larves et gîtes larvaires. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Et sans ces traitements spécifiques, c'est la population qui serait alors en danger, comme c'était le cas par le passé. « Pour connaître le futur il faut souvent regarder le passé… En 1851 l’espérance de vie entre Furiani et Bastia était entre 22 et 26ans, en 1868 il y a eu un gros souci, la Malaria, vous avez donc des anciennes maladies qui ont été éradiquées par tous ces traitements, ces dispositifs d’assèchement des zones dites marécageuses. »

Les zones humides et marécageuses font en effet l'objet d'une attention toute particulière dans cette lutte anti-vectorielle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess