Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La Berce du Caucase, une beauté nocive pour l'homme

-
Par , France Bleu Roussillon

Cette plante invasive est présente dans les montagnes des Pyrénées-Orientales. Si sa grandeur et ses fleurs peuvent donner envie de la toucher, elle est en réalité toxique pour l'homme.

La Berce du Caucase, reconnaissable à sa grande taille et à ses nombreuses fleurs.
La Berce du Caucase, reconnaissable à sa grande taille et à ses nombreuses fleurs. - Jean-Marc Lewin

Pyrénées-Orientales, France

Importée au XIXe siècle pour ses qualités décoratives, la Berce du Caucase est considérée comme une plante invasive. Particulièrement grande, elle peut atteindre les quatre mètres de hauteur. "Elle a des feuilles très découpées" détaille Jean-Marc Lewin. Il est secrétaire de l'association d'étude de l'environnement Charles Flahault, basée dans les Pyrénées-Orientales. "On la reconnaît à sa tige épaisse et à ses taches rouges, pourpres. Dans notre département, elle est surtout présente en montagne aux alentours de Font-Romeu. On la trouve le long des cours d'eau, dans les endroits humides." 

La Berce du Caucase apprécie les lieux humides comme les cours d'eau. - Aucun(e)
La Berce du Caucase apprécie les lieux humides comme les cours d'eau. - Jean-Marc Lewin

Il est également possible d'en trouver le long de certaines routes. Si c'est le cas, ou même si vous tombez dessus en forêt, ne vous en approchez pas conseille Anne-Marie Cauwet, ancienne botaniste à l'Université de Perpignan. "C'est une plante absolument superbe visuellement mais très méchante. Il ne faut pas se laisser convaincre par sa beauté. Le mieux c'est de ne pas la toucher car elle contient des substances photosensibilisantes qui, avec le soleil, lors du contact avec la peau, provoquent des éruptions de boutons et irritations très fortes. Et surtout, se laver les mains et ne pas se frotter les yeux après avoir été en contact avec elle. Si c'est le cas,  mieux vaut appeler un médecin et se faire un lavage d'oeil". Les effets peuvent être très rapidement ressentis, en quelques minutes. 

Présente aussi dans les jardins

Cette plante invasive peut également se retrouver dans votre jardin. Si c'est le cas, suivez les conseils de Jean-Marc Lewin : "Déjà mettre des gants, ne pas s'exposer avec la peau. Il faut l'éradiquer en la coupant à ras. Dès qu'on la voit, c'est préférable de l'éliminer, il ne faut pas avoir de scrupule. Quand on ne connait pas, on évite de toucher,  car les plantes ont beaucoup de mécanismes de défense qui peuvent être problématiques si on ne fait pas attention."

Autre conseil si vous en apercevez, contactez  la mairie de votre commune.