Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attention aux intoxications au monoxyde de carbone en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne
Côte-d'Or, France

Depuis le début de l'année, les pompiers de Côte-d'Or sont intervenus 33 fois pour des intoxications au monoxyde de carbone. Des intoxications qui peuvent être mortelles, et qui dans certains cas peuvent être évitées grâce à des gestes simples.

Il faut faire vérifier ses appareils de chauffage chaque année
Il faut faire vérifier ses appareils de chauffage chaque année © Maxppp - François Destoc

En moins d'un an, les pompiers de Côte-d'Or ont fait 33 interventions dans le département pour des intoxications au monoxyde de carbone. Le problème de ce gaz, c'est qu'il est indétectable et qu'il peut être mortel. 

Faire vérifier ses appareils de chauffage et aérer son logement

Le monoxyde de carbone se forme quand il n'y a pas assez d'oxygène lors d'une combustion. D'où l'importance de faire vérifier une fois par an par un professionnel ses appareils de chauffage, qu'ils fonctionnent au gaz, au bois, au fuel, à l'essence ou au charbon. 

Il faut aussi penser à aérer régulièrement son logement, même quand il fait froid, quelques minutes par jour. "Et surtout, précise le commandant Olivier Roy qui gère la communication chez les pompiers, il ne faut jamais obstruer les grilles d'aération. Même quand on sent un filet d'air, ce n'est pas pour rien qu'elles existent, ça évite en cas de problème que le gaz stagne dans la pièce." 

Toute une classe de maternelle envoyée à l'hôpital 

Catherine, qui était institutrice en maternelle à Beaune, se souvient très bien de ce jour où toute sa classe a été intoxiquée au monoxyde de carbone il y a une vingtaine d'années : "les enfants ne se sentaient pas très bien, mais comme il y avait une épidémie de gastro, on pensait que c'était lié à ça. Nous les adultes, on n'avait aucun symptôme. Et puis un des élèves s'est mis à vomir, il a fait un malaise. Alors on a appelé les pompiers, et ils nous ont tous envoyé à l'hôpital. On a passé la nuit avec un masque à oxygène, et trois enfants sont partis à Lyon dans un caisson hyperbare. En fait c'est une chaudière qui ne s'évacuait pas correctement à l'école, mais personne ne s'en était rendu compte." 

Evacuer immédiatement les locaux 

Les symptômes qui apparaissent les premiers, se sont des maux de tête et des nausées. Il peut aussi y avoir des malaises et des paralysies musculaires. La première chose à faire c'est d'ouvrir grand les fenêtres, de couper les appareils à combustion quand on peut et de sortir de la pièce. Ensuite il faut appeler les pompiers, et ne pas rentrer dans la pièce ou le bâtiment tant que les pompiers n'ont pas donné leur feu vert.  

© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess