Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Au centre hospitalier de Lusignan, les employés s'inquiètent de la fermeture de l'unité de soins de suite

-
Par , France Bleu Poitou

Les employés de l'hôpital de Lusignan ont été informés fin juin que l'unité de soins de suite et de réadaptation (USSR) ouvert il y a cinq an pourrait bientôt fermer, sans plus de précisions. Le CHU de Poitiers, de son côté, affirme ne pas avoir l'intention de réduire l'activité sur le site.

L'unité de soins de suite et de réadaptation du site de Lusignan pourrait bientôt fermer.
L'unité de soins de suite et de réadaptation du site de Lusignan pourrait bientôt fermer. © Radio France - Marie Dorcet

Lusignan, France

Fin juin, le chef du pôle pédiatrie a informé les employés de Lusignan que l'unité de soins de suite et de réadaptation pourrait être transféré au CHU de Poitiers. Le personnel médical et la CGT s'inquiètent d'une telle décision. 

L'USSR n'a que cinq ans. C'est le CHU de Poitiers qui a décidé d'ouvrir cette unité après la fusion avec Lusignan. Et elle pourrait déjà fermer, mais aucune date précise n'a été communiquée. Ce transfert permettrait d'éviter aux patients les allers-retours réguliers entre Lusignan et le plateau technique de Poitiers. 

"Est-ce qu'on part à Poitiers, est-ce qu'on reste ?"

Ce peu d'information inquiète les employés. Aides-soignants et infirmiers témoignent, anonymement, de leur crainte. Même si le CHU affirme qu'il "n'a pas, et n'a jamais eu l'intention de réduire l'activité sur le site hospitalier", ils sont sceptiques.  Si l'unité est transférée, devront-ils aller à Poitiers pour travailler ? Pourront-ils rester à Lusignan ? Sans parler des postes qui pourraient être carrément supprimés, comme ceux des ergothérapeutes ou des psychologues. 

Par ailleurs ils dénoncent aussi une désertification de la zone rurale. Selon une infirmière, plus de 50% des patients hospitalisés à Lusignan viennent des alentours. "Et les conjoints peuvent venir rendre visite, parce qu'ils ont cinq kilomètres à faire. S'ils doivent aller jusqu'à Poitiers, pas sûr que les malades aient de la visite régulièrement". 

La CGT a envoyé une lettre ouverte à la direction de l'hôpital, à laquelle elle n'a pas encore reçu de réponse. 

Pas de décision définitive

Dans un communiqué, cependant, le CHU explique que l'hypothèse d'un transfert est étudiée mais qu' "aucune décision définitive n'a donc été encore prise". Il affirme également que si l'unité venait à fermer, des "activités alternatives (...) telles que la développement de consultations médicales spécialisées" seraient mises en place.

Une seule chose est sûre pour le moment : les 5 lits d'état végétatif chronique seront maintenus sur le site de Lusignan. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu