Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Au CHU de Dijon, on s'exerce sur un jeu vidéo

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

C'est une première pour les services de traumatologie : un jeu vidéo sérieux, un "serious game" pour parfaire ses compétences et mieux gérer les accidentés de la route. À Dijon, le projet est porté par Sébastien Mirek, anesthésiste-réanimateur de 33 ans.

Sébastien Mirek, ambassadeur du projet HemoSims Trauma
Sébastien Mirek, ambassadeur du projet HemoSims Trauma © Radio France - Marion Bargiacchi

Dijon, France

Le jeu vidéo comme outil de formation professionnelle : oui, c'est possible. C'est même une réalité au CHU de Dijon, et dans vingt-et-un autres centres hospitaliers de France.

Liste des ambassadeurs HemoSims Trauma - Aucun(e)
Liste des ambassadeurs HemoSims Trauma

 Sébastien Mirek, anesthésiste-réanimateur de 33 ans est l'un des porteurs du projet. Le CHU de Dijon a été un site pilote : le serious game est mis en place depuis cet été, et n'a été déployé sur le reste du territoire qu'à partir de septembre 2015.

Qu'est-ce qu'un "serious game" ?

"Serious game" pourrait se traduire par "jeu sérieux". C'est plutôt un simulateur qui permet de reproduire des situations professionnels pour permettre au joueur de se former. Le serious game "HemoSims Trauma" est une première dans le secteur de la traumatologie. Ici, une équipe de cinq à dix professionnels de la santé, médecins, infirmières, internes, anesthésistes... sont confrontés ensemble au cas d'un accidenté de la route. Un motard virtuel doit être pris en charge en moins de trente minutes, comme dans la vie. Le but est d'améliorer la prise en charge prise en charge du polytraumatisé.

Une méthode inspirée de l'aéronautique

Comme les pilotes d'avions, les médecins veulent pouvoir s'entrainer à prendre les bonnes décisions avant que le cas ne se présente. Répéter les gestes, encore et encore pour être toujours prêts. Parallèlement au pôle U-SEEM, où les médecins s'entraînent sur des mannequins haute fidélité pour reproduire les gestes techniques, ce jeu vidéo va permettre de coordonner ces gestes entre les personnels soignants.

Sébastien Mirek présente le jeu "HemoSims Trauma"

Une méthode complémentaire des cours théoriques. Cinquante praticiens ont déjà été formés grâce au jeu HeroSims Trauma.

Des réunions vont se tenir à Mâcon, Chalon-sur-Saône, Auxerre-Sens et dans un dernier temps à Nevers pour former un maximum de personnels soignants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu