Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Au CHU de Dijon, un coup de fil pour éviter les heures d'attente au dépistage en plein air

-
Par , France Bleu Bourgogne

Avant de prendre le volant, prenez votre téléphone. C'est la consigne désormais avant de se rendre au "drive", ce dépistage en plein air au volant de son véhicule au CHU de Dijon (Côte-d'Or). L'inscription permet d'éviter des heures d'attente et de bouchons.

Avec la nouvelle organisation, tout se fait en moins de 10 minutes
Avec la nouvelle organisation, tout se fait en moins de 10 minutes © Radio France - Olivier Estran

Le vaste parking semble presque vide, et pourtant nous sommes bien au test "drive", le centre de dépistage en plein air du CHU de Dijon (Côte-d'Or) qui a compté jusqu'à 700 passages par jour la semaine dernière et trois heures de bouchons. Face  à la reprise de l'épidémie de Covid-19 et pour éviter la saturation, l'hôpital met désormais en place un système de rendez-vous. Il faut désormais s'inscrire en composant le 03 80 66 90 77.

"Pour cette première journée de mardi, nous avons compté un peu plus de 150 personnes" détaille Maryline Rougier, la cadre de santé qui supervise ce centre. "Il y' a moins de passages, mais plus personne n'attend. Et puis ce système nous permet de donner la priorité aux personnes qui nous sont adressées par leur médecin pour des raisons médicales ou qui présentent les symptômes de la maladie. Plus question de les faire patienter des heures au volant."

Maryline Rougier et Corinne Gauthray, cadres de santé ont élaboré cette nouvelle organisation
Maryline Rougier et Corinne Gauthray, cadres de santé ont élaboré cette nouvelle organisation © Radio France - Olivier Estran

Les voitures arrivent en effet à intervalles réguliers, et la file d'attente est vraiment réduite. Jérôme au volant de sa berline se retrouve même tout seul devant le poste d'accueil. C'est la deuxième fois que ce trentenaire vient se faire dépister ici. "Oui, c'est très bien de ne plus attendre", confie-t-il, "j'ai téléphoné ce matin, et j'ai un rendez vous dès 15 heures, c'est pratique." 

En moins de dix minutes, Jérôme effectue son test PCR, écouvillon dans les narines. On lui promet un résultat en 48 heures. "La planification des rendez vous va nous permettre de réduire les délais d'attente, assure Maryline Rougier. "Avec la forte affluence, on mettait parfois 72 heures à rendre nos résultats. Là l'objectif c'est bien de revenir à 48 ehures."

La file d'attente est vraiment réduite
La file d'attente est vraiment réduite © Radio France - Olivier Estran

Et où sont donc passé tous ceux qui n'hésitaient pas à faire la queue au volant la semaine dernière ? Sont-ils rebutés par la prise obligatoire de rendez-vous ? "Non, mais il faut le temps d'adopter ce nouveau système" reconnaît Corinne Gauthray qui a mis en place la plate-forme téléphonique. "On reste en capacité de traiter 400 à 500 demandes par jour, mais il faut que les gens acceptent d'avoir un rendez-vous dans plusieurs jours. Evidemment, on garde une souplesse pour les cas urgents. Les cinq dernières minutes de chaque heure pour les urgences du jour. Les patients de dernière minute envoyées par leur médecin. On bloque aussi un créneau de 16 à 18h pour les cas les moins urgents."

  • La plate-forme téléphonique de ce centre de dépistage est ouverte de 7h30 à 19 heures, et le "drive" se situe au 48 rue du recteur Marcel Bouchard. On peut aussi y venir à pied.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess