Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus à l'école : au lycée Delacroix à Drancy, 20 élèves ont déjà perdu un parent du Covid

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Au lycée Eugène-Delacroix de Drancy (Seine-Saint-Denis), le nombre de cas de Covid explose ces derniers jours, aussi bien parmi le personnel que les élèves. Les enseignants ont adressé ce vendredi une lettre au président de la République pour demander solennellement la fermeture de l'établissement.

Photo d'illustration salle de classe
Photo d'illustration salle de classe © Maxppp - Maxppp

Le personnel du lycée Eugène-Delacroix à Drancy (Seine-Saint-Denis) a adressé, ce vendredi 26 mars 2021, une lettre au Président de la République et au ministre de l'Éducation nationale, pour demander officiellement et solennellement la fermeture de l'établissement où les cas de Covid se multiplient.

"Situation sanitaire alarmante"

Dans cette lettre, les enseignants dénoncent une "situation sanitaire alarmante". Depuis la rentrée du 1er mars, deux cas positifs et un cas contact ont été recensés parmi l'équipe de direction, 54 élèves positifs sans compter les nouveaux cas chaque jour, une vingtaine d'enseignants positifs , 48 classes avec au moins un élève cas contact.

Une vingtaine de parents d'élèves décédés du Covid

Des chiffres "révélateurs d'un danger grave et imminent", écrivent-ils. Surtout, ils rappellent que dans cet établissement qui compte 2.400 élèves, une vingtaine de jeunes ont déjà perdu leur père ou leur mère ou un parent dans leur premier cercle, depuis le début de l'épidémie il y a un an. "On nous a communiqué ce nombre lors du dernier conseil d'administration en décembre", affirme Fabrice Morel, enseignant et délégué du SNES-FSU 93, contacté par France Bleu Paris. "Moi-même, j'ai deux élèves qui ont perdu leur père". Cette semaine encore, il a appris qu'un parent au moins était dans un état critique. 

Les enseignants exercent leur droit de retrait

Au-delà des adultes, l'inquiétude est donc aussi grande parmi de nombreux adolescents. Des tests salivaires sont prévus dans l'établissement, le 30 mars, mais ils arrivent évidemment trop tard pour Fabrice Morel. Les enseignants exercent depuis mardi leur droit de retrait et comptent le répéter, dès la semaine prochaine, si leur demande n'est pas prise en compte. Ils l'ont écrite noir sur blanc dans le courrier envoyé au chef de l'État : "Nous réclamons la fermeture urgente et temporaire de l'établissement, avec un basculement total en enseignement à distance pour assurer la continuité pédagogique."

272 classes fermées en Seine-Saint-Denis

D'après le dernier bilan hebdomadaire communiqué par le rectorat, ce vendredi, 272 classes sont fermées en Seine-Saint-Denis, mais aucune école. Dans l'ensemble de l'académie de Créteil, 3.696 élèves sont porteurs du virus soit 877 de plus en 24 heures et chez les personnels, 857 cas sont positifs soit une hausse de 117 en 24 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess