Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Aubenas : plus de 250 habitants du quartier des Oliviers testés au coronavirus

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

277 habitants du quartier des Oliviers à Aubenas se sont inscrits pour être testés. L'agence régionale de santé a installé des test "drive" sur le parking du stade Georges Marquand durant toute la journée de mercredi.

Un drive a été installé devant le stade Georges Marquand
Un drive a été installé devant le stade Georges Marquand © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Des rubalises pour délimiter les files des véhicules sur le parking du stade Georges Marquand et au bout quatre postes de prélèvements. L'agence régionale de santé a fait installer des barnum pour protéger du soleil les personnels. Ils sont habillés en combinaison verte, un masque sur le visage et des visières et à chaque fois, ce sont eux qui glissent l'écouvillon dans le nez des habitants du quartier des Oliviers qui ont fait le déplacement.     

Les dépistages se sont passés sur le parking du stade Dugradus à Aubenas
Les dépistages se sont passés sur le parking du stade Dugradus à Aubenas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Rassurer des habitants inquiets

Un des objectifs, c'était de rassurer les habitants du quartier populaire des Oliviers à Aubenas dont certains se sont sentis abandonnés après la découverte d'un foyer de Covid-19 début juin. Après deux réunions de famille, les cas de Covid-19 se sont multipliés. 42 personnes ont été testées positives. A chaque fois, l'agence régionale de santé a tenté de remonter la chaîne de contamination et de savoir avec qui ses personnes avaient été en contact.  

"Je crois que j'ai été en contact avec une personne positive, je préfère venir explique Lassan, un des habitants venus se faire dépister."

Mais c'est finalement un dépistage plus général qui a été décidé. Tous les habitants du quartier pouvaient venir se faire dépister mais seuls 277 d'entre eux ont fait le déplacement. Le dépistage n'a fonctionné qu'une journée ce mercredi. Ce dépistage devrait aussi permettre de savoir comment le virus circule dans ce quartier au-delà du cercle familial contaminé et à quelle vitesse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu