Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aucun lit de réanimation à Forbach : Alexandre Cassaro dénonce une "anomalie"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le maire de Forbach demande à l'ARS la création de huit lits de réanimation à l'hôpital Marie-Madeleine qui n'en compte pour le moment aucun. Une question "d'équilibre de territoire" selon Alexandre Cassaro qui ne rencontre pas que des soutiens en Moselle-Est.

L'entrée du Centre hospitalier Marie-Madeleine de Forbach en Moselle, le 25 juillet 2020.
L'entrée du Centre hospitalier Marie-Madeleine de Forbach en Moselle, le 25 juillet 2020. © Radio France - Marc Bertrand

Huit lits de réanimations à Sarreguemines, autant à Saint Avold, mais aucun à Forbach. Une "anomalie" en Moselle-Est quele maire de Forbach Alexandre Cassaro (LR) entend corriger au plus vite. "Le pic de l'épidémie de coronavirus a prouvé que le besoin existait" explique l'élu pour qui "la vie d'un humain en vaut une autre." 

Au plus fort de la crise, l'hôpital Marie-Madeleine a dû mettre en place des lits de réanimation en urgence pour pallier ce manque. Mais le dispositif n'était que temporaire et Alexandre Cassaro réclame à présent des moyens supplémentaire pour créer "8 lits de réanimation" pérennes. 

Opposition Forbach / Sarreguemines ? 

Mais cette demande, qui parait bien légitime au regard de la dramatique situation de nos hôpitaux au printemps dernier, se heurte à l'opposition de Sarreguemines. Dans les colonnes du Républicain Lorrain, l'ex-maire de la ville Céleste Lett revendiquait dans le courant de l'été une dotation supplémentaire de lits de réa, mais uniquement pour l'hôpital Robert Pax ! "Une posture politicienne et qui manque d'éthique" rétorque Alexandre Cassaro qui insiste sur la nécessité d'une "équité sur les territoires de la Moselle-Est."

De son côté, Céleste Lett dénonce la forme de cette interpellation : "toute décision doit passer par le Groupement hospitalier de territoire, qui regroupe les hôpitaux, explique l'ancien maire et président du Conseil de surveillance de l'hôpital Robert Pax, certains services sont répartis sur le territoire". Il ajoute que Forbach dispose de l'Unité de soins intensifs et cardiologie et d'une maternité de niveau 1, contrairement à Sarreguemines : "On ne peut pas remettre en cause tous les équilibres déjà établis", ajoute Céleste Lett.

Dans cette démarche, Alexandre Cassaro peut cependant compter sur le soutien du député (LREM) de la circonscription de Forbach, Christophe Arend.

La décision est entre les mains de l'Agence Régionale de Santé. Le maire de Forbach espère une réponse rapide, "parce que les habitants de Forbach voient la deuxième vague de l'épidémie arriver, parce qu'ils sont inquiets et il qu'il y a beaucoup d'impatience."

Les patients en réanimation ou soins intensifs dans les départements à la date du 21 septembre
Les patients en réanimation ou soins intensifs dans les départements à la date du 21 septembre © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess