Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Aucun signe" de contagion durant un concert-test avec 5.000 personnes à Barcelone, selon les organisateurs

-
Par , France Bleu, France Bleu Roussillon

Il n'y a eu "aucun signe" de contagion suite au concert-test de rock qui s'est tenu le 27 mars à Barcelone, en Espagne, avec 5.000 personnes, ont affirmé les organisateurs, ce mardi 27 avril. Les spectateurs portaient tous un masque et pouvaient danser, sans distance restrictive.

5.000 personnes ont pu participer à ce concert-test.
5.000 personnes ont pu participer à ce concert-test. © AFP - LLUIS GENE

Le bilan du concert-test organisé en Espagne est positif, selon les organisateurs. Le 27 mars dernier, 5.000 personnes s'étaient réunies pour un concert du groupe Love of Lesbian à Barcelone. Toutes devaient porter un masque FFP2 mais pouvaient danser comme bon leur semblait. 

Selon les données fournies par le système de santé public, "il n'y a aucun signe qui suggère qu'une transmission a eu lieu pendant l'évènement, ce qui était l'objectif de cette étude", a déclaré Josep Maria Llibre, médecin de l'hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, lors d'une conférence de presse ce mardi 27 avril. Cependant, tous les participants n'ont pas effectué de tests dans les deux semaines qui ont suivi le concert. Il est donc possible que des personnes asymptomatiques aient pu ne pas être détectées. 

Masques FFP2, tests et ventilation

Le public avait été soumis à un test antigénique avant le concert. Selon le médecin, seuls six cas positifs sur les 5.000 spectateurs ont été détectés quinze jours après le concert et les organisateurs sont certains "que pour quatre de ces six cas, la transmission n'a pas eu lieu pendant le concert"

Outre les tests et les masques FFP2, la ventilation ainsi que les capacités d'accueil dans les lieux critiques comme les toilettes étaient strictement contrôlés. "Avec une ventilation optimisée, des tests antigéniques et le port du masque, on peut garantir un espace sûr", a ainsi ajouté le médecin. 

Un concert-test fin mai en France ?

Organisée par un groupe de festivals, des promoteurs musicaux et l'hôpital Germans Trias i Pujol qui voulaient montrer que des concerts sont possibles malgré la pandémie, cette expérience est l'une des rares à avoir eu lieu en Europe dans les musiques actuelles. Un autre concert test a eu lieu début mars aux Pays-Bas avec 1.300 personnes. "Il est possible d'assouplir les restrictions et de combiner ceci avec les activités culturelles qui doivent reprendre", a assuré Jaume Collboni, premier adjoint à la maire de Barcelone. En décembre déjà, la même équipe de chercheurs avait organisé un projet pilote dans une salle de Barcelone avec 500 spectateurs préalablement testés. Cette fois-ci, ils avaient subi un test PCR et huit jours après, aucun n'avait été infecté.

En France, le gouvernement a également annoncé la tenue de plusieurs concerts-tests à Marseille et Paris. D'abord prévus en mars et en avril, ils ont été repoussés et aucune date n'a, à ce jour, été fixée. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a assuré vendredi dernier que celui organisé à Bercy pourrait avoir lieu dans les quinze jours. "Le projet est lancé, les quinze jours c'est sans doute pour la décision sur le volet budgétaire, mais pour la date c'est plutôt sur la fin mai", a cependant précisé Malika Seguineau, du Prodiss (Syndicat du spectacle musical et de variété). Pour mener à bien cette expérimentation, la facture pourrait s'élever à "900.000 euros" d'après la ministre. Bercy est prêté gracieusement mais "on parle ici du budget scientifique car la partie production de concerts est assumée par les pros du secteur et les artistes ne demandent aucun cachet", a encore clarifié Malika Seguineau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess