Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Auvergne : 15.000 personnes souffrent d'épilepsie

lundi 12 février 2018 à 6:05 Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne

La journée internationale de l'épilepsie est l'occasion de sortir de l'ombre une maladie neurologique mal connue. En Auvergne 15 à 20.000 patients souffrent d'épilepsie. Cet événement permet en tout cas de lever le voile sur quelques idées reçues.

Le Dc Michel Lauxerois épileptologue au CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand
Le Dc Michel Lauxerois épileptologue au CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand © Radio France - Claudie Hamon

Auvergne, France

Jules César était épileptique, Bonaparte, Van Gogh, Flaubert aussi. L'épilepsie fait peur et est encore tabou. Pourtant cinq à six cent mille personnes en souffrent, dont 15 à 20.000 en Auvergne. La crise d'épilepsie pourrait être comparée à un court-circuit des neurones. Mais on peut tous faire une crise d'épilepsie sans pour autant être épileptique à la suite d'un choc par exemple, une fièvre ou une agression toxique. 

Il existe en fait plusieurs types d'épilepsie : sans cause cérébrale, très rare ; celle révélatrice de lésions graves et enfin celle, de moins en moins fréquente qui n'est pas détectable actuellement par les IRM. 

Une maladie qui exclut

Mal connue, cette maladie est cause de rejet social, d'exclusion scolaire et professionnelle. "_J_e conseille à mes patients de ne pas avouer qu'ils sont sujets à des crises d'épilepsie" avoue le Dc Lauxerois, épileptologue au CHU Montpied à Clermont-Ferrand. C'est malheureux mais certains postes de la fonction publique par exemple sont interdits aux épileptiques. 

Au moyen-âge on brûlait les épileptiques sur le bûcher car on pensait qu'ils étaient possédés par le démon. Aujourd'hui, les idées reçues sur cette maladie sont tenaces. Comme par exemple de croire que l'épilepsie est contagieuse. Si vous assistez à une crise, assurez-vous seulement que le malade ne se blesse pas en tombant par exemple. La crise dure environ une minute à une minute trente, ne mettez jamais vos doigts dans la bouche du patient au risque de vous faire mordre. Il ne peut en aucun cas avaler sa langue, encore une légende. Une fois la crise passée, placez le malade en position latérale de sécurité et aidez le à reprendre doucement ses esprits. 

Pour tout comprendre sur l'épilepsie rendez-vous ce lundi 12 février dans le hall du CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand de 9h à 17h. Des infirmières, des médecins et des associations comme l'ASEF (l'Association pour le soutien des épileptiques et de leurs familles) seront présents pour répondre à toutes vos interrogations.  Par ailleurs le service épileptologie du CHU Montpied organise régulièrement des séances d'éducation thérapeutique pour les patients. Elles permettent de parler de sa maladie et de partager ses expériences. Vous pouvez également visiter le site de l'association Epilepsie France.