Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Auvergne : les pharmacies en panne de vaccins contre la grippe

samedi 29 décembre 2018 à 7:36 - Mis à jour le jeudi 27 décembre 2018 à 7:36 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

Si vous voulez vous faire vacciner contre la grippe, c'est trop tard. Les pharmacies de la région ont épuisé leurs stocks de vaccins, à quelques exceptions près. Les patients ont profité de l'expérimentation lancée par le ministère de la Santé.

Croix de pharmacie
Croix de pharmacie © Radio France -

Auvergne, France

Cette année, quatre régions ont testé la vaccination contre la grippe dans les pharmacies, dont Auvergne-Rhône-Alpes. L'ancienne région Auvergne avait déjà expérimenté le dispositif l'an passé. Les patients ont apprécié, à tel point que les pharmaciens ont quasiment tous vidé leurs stocks. Guy Vaganay, pharmacien à Clermont-Ferrand et vice-président de l'URPS, l'Union Régionale des Professionnels de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, analyse la situation. 

Le côté pratique a plu

Guy Vaganay, comme ses confrères, avait tout prévu. Il avait commandé plus de vaccins en plus cette année mais ça n'a pas suffit, tout est parti. "Le pharmacien, vous n'avez _pas besoin de prendre rendez-vous_. Ca évite de passer chez le médecin ou de trouver une infirmière. La grande clé, c'est ça, c'est pratique" explique-t-il. Cette année, il a vacciné 200 personnes contre 110 l'année dernière.

Un réapprovisionnement possible ?

Les pharmaciens vont-ils être à nouveau livrés ? "Il y a eu des annonces du ministère de la Santé. Sauf que pour faire des vaccins, il faut six mois et les fabricants n'en ont pas. Ils se sont engagés à aller voir dans les pays limitrophes s'il en reste pour rapatrier des stocks. Nous, en 15 jours, on a rentré deux vaccins seulement. _Ce sera de toute façon limité"_.

Les patients fragiles ont été vaccinés

Dommage donc pour les retardataires. Pour autant, le pharmacien clermontois a le sentiment que les gens ciblés par la campagne ont été vaccinés, ceux qui disposent d'un bon de prise en charge, c'est à dire les plus de 65 ans, les personnes atteintes de certaines pathologies chroniques ou les femmes enceintes. "Ceux qui viennent aujourd'hui, ils constatent qu'il y a la grippe alors ils se disent qu'ils vont se faire vacciner mais c'est marginal". 

En France, 9,4 millions de personnes se sont fait vacciner entre octobre et novembre. Un chiffre en augmentation de 10,6 % par rapport à l'an passé.