Santé – Sciences

Auvergne-Rhône-Alpes : quatre résidents d'Ehpad décédés de la grippe

Par Jules Brelaz, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 30 décembre 2016 à 18:29

De nombreux Ehpad ont pris des mesures de confinement pour ralentir la propagation du virus de la grippe.
De nombreux Ehpad ont pris des mesures de confinement pour ralentir la propagation du virus de la grippe. © Maxppp - Maxppp

Selon l'Agence régionale de santé, le virus A(H3N2) a tué quatre résidents d'Ehpad dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 1er octobre. Pour tenter de freiner l'épidémie, de nombreuses maisons de retraites prennent des mesures de confinement.

Aucune région de France n'est épargnée par l'épidémie de grippe mais l'Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée. Les urgences du Centre hospitalier universitaire de Grenoble sont saturées. Et les personnes âgées sont les premières victimes de la grippe.

Trois quarts des hospitalisations au CHU pour symptômes grippaux concernent les 65 ans et plus. Quatre résidents d'Ehpad de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont morts de la grippe depuis le 1er octobre.

Dans l'agglomération grenobloise, à Saint-Martin-d'Hères, les résidents de l'Ehpad Michel Philibert font l'objet d'une attention toute particulière en cette fin d'année. Le docteur Tayeb Azoui multiplie les visites pour diagnostiquer au plus vite d'éventuels malades.

Reportage dans un Ehpad de l'agglomération grenobloise

Des mesures de confinement souvent mal vécues par les résidents

Dans l'Ehpad Michel Philibert, 80 % des résidents ont été vaccinés dès le mois d'octobre. Les visiteurs aussi se sont vus recommander la vaccination. Mais ces mesures de prévention, associées au port du masque et au lavage systématique des mains ne suffisent pas, l'épidémie continue sa propagation. La direction de l'Ehpad Michel Philibert tente donc de limiter les déplacements des résidents. Les repas sont servis en chambre. Et les résidents supportent parfois difficilement ces mesures de confinement.

Une personne, on ne peut pas l'attacher

"C'est très difficile, ils n'arrivent pas à comprendre pourquoi. Ils vont subir ça comme une punition, on essaye de limiter les déambulations mais on ne peut pas les empêcher" explique le docteur Tayeb Azoui. Un Ehpad, "c'est un lieu de vie, les résidents veulent garder leur dignité jusqu'à la fin."

La grippe en France © Visactu  - Radio France
La grippe en France © Visactu © Radio France - -