Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid : cinq choses à savoir sur la campagne de dépistage massif organisée par la région Auvergne-Rhône-Alpes

Une vaste campagne de dépistage massif au coronavirus se déroule en Auvergne-Rhône-Alpes du 16 au 23 décembre. Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes en a détaillé les modalités. Découvrez les réponses à vos questions et les lieux où vous faire dépister près de chez vous.

Un stand de dépistage installé à Saint-Etienne
Un stand de dépistage installé à Saint-Etienne © Radio France - Tifany Antkowiak

La région Auvergne-Rhône-Alpes organise une vaste campagne de tests du 16 au 23 décembre juste avant les fêtes de Noël. Elle veut casser les chaînes de contamination au coronavirus en proposant aux habitants la possibilité de faire un test PCR ou antigénique. Qui est concerné, où se faire vacciner, quand aurons-nous les résultats ? Voici les cinq choses à retenir sur cette campagne de dépistage.

1. Qui peut se faire tester ?

Au total, la région a acheté 2,2 millions de tests antigéniques par le biais du réseau hospitalier auxquels s'ajoutent des tests PCR. Si huit millions d'habitants vivent en Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, président du conseil régional, estime malgré tout que les tests sont en nombre suffisants se basant sur un sondage qui affirme qu'un Français sur trois compte se faire dépister avant les fêtes de Noël. "Tout le monde, quelque soit l'âge, peut se faire tester", affirme-t-il. Les personnels enseignants et administratifs des collèges et lycées ainsi que les lycéens se verront proposer en priorité des tests PCR plus fiables que les tests antigéniques. 

2. Où se faire tester en Auvergne-Rhône-Alpes ? 

La région Auvergne-Rhône-Alpes va ouvrir 1300 sites recensés sur une carte interactive. Ils vont se rajouter à un millier de centres de prélèvement qui fonctionnent déjà dans des laboratoires, centres médicaux, pharmacies et hôpitaux. Plus de 300 laboratoires participent à cette opération pour rendre sous 24 heures les résultats des tests PCR. 

Des campagnes de dépistage vont également être proposés dans 55 Centres de Formation des Apprentis (CFA), 14 Maisons Familiales Rurales, plusieurs grandes entreprises de la région, quasiment l'intégralité des Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS), 37 grandes surfaces ou encore les sites de passage comme les gares. 

Au total 560 communes sont mobilisées dont 301 possèdent des centres de dépistage. Un drive géant sera ouvert à Grenoble sur le site Alpexpo. Des campagnes auront lieu également dans 28 stations de ski et 40 cars desserviront 243 communes dans les déserts médicaux pour amener les habitants vers les centres de dépistage.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour consulter la carte en détails, près de chez vous
Cliquez sur le lien ci-dessus pour consulter la carte en détails, près de chez vous - Google

3. Qui est autorisé à faire ces tests ?

Chaque site de dépistage devra avoir au moins un professionnel de santé présent : médecin, pharmacien, infirmier, kinésithérapeute ou encore dentiste. Au moins 15.000 personnes sont mobilisées pour cette opération dont près de 2000 infirmiers libéraux. Des formations ont été réalisées auprès des kinésithérapeutes mais la question reste encore floue sur qui exactement pourra faire l'acte médical. 1500 sapeurs-pompiers et plus de 1000 membres de la protection civile, de bénévoles de la Croix-Rouge, la Croix-Blanche, l'Ordre de Malte viennent renforcer les effectifs. Enfin, 4000 personnels des centres de dépistage permanents sont mobilisés.

4. Combien cela va-t-il me coûter ? 

Même si les tests sont gratuits c'est malgré tout la région qui finance. Elle a investi 13 millions d'euros dans les tests. Elle a également acheté deux millions de masques chirurgicaux et FFP2, quatre millions de paires de gants ou encore plus d'un million de surblouses : tout ça pour près de cinq millions d'euros. Enfin elle rajoute un million d'euros pour le matériel divers. Les actes des professionnels médicaux eux sont pris en charge l'Assurance maladie c'est-à-dire l'État. La région va mettre en place une hotline avec 50 personnes à disposition

5. Et après le test, que passe se passe-t-il ?

Tous les prélèvements vont être enregistrés sur la base SI-DEP, en lien avec la base de données contact Covid afin de tracer tous les cas positifs et remonter les cas contacts. L'Agence Régionale de Santé (ARS) rappelle que les cas négatifs doivent continuer à respecter les gestes barrières. La région attend des préfectures de faire respecter l'isolement des personnes malades. 

Laurent Wauquiez jeudi 10 décembre pour présenter la campagne de dépistage massif
Laurent Wauquiez jeudi 10 décembre pour présenter la campagne de dépistage massif © Radio France - Céline Loizeau
Le courrier reçu par les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes
Le courrier reçu par les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes
Choix de la station

À venir dansDanssecondess