Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Auvergne : un programme pour maigrir en famille

vendredi 20 mai 2016 à 10:32 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

L'obésité touche 14,4% de la population auvergnate. Un fléau qui peut se combattre en famille avec le programme Proxob lancé en septembre dernier.

La malbouffe à bannir pour lutter contre le surpoids.
La malbouffe à bannir pour lutter contre le surpoids. © Maxppp - Pierre Heckler

Clermont-Ferrand, France

L'Auvergne n'est pas épargnée par ce problème de santé publique : l'obésité touche 14,4% de la population auvergnate, juste en dessous de la moyenne nationale à 15%. Le fléau menace aussi les plus jeunes. On compte jusqu'à 19% d'enfants obèses dans certains secteurs de la région comme l'Est du Puy-de-Dôme.

C'est justement dans le bassin de Thiers que Caloris, Centre Spécialisé de l'Obésité en Auvergne et basé au CHU de Clermont-Ferrand, a lancé en septembre dernier le programme Proxob. Vingt familles volontaires, dans chacune d'elles, au moins une personne est en surpoids et l'objectif va être, tous ensemble, de changer ses pratiques : mieux manger, bouger plus... tout ça en étant accompagné, à domicile, par une diététicienne, une professeur d'activité sportive et une conseillère en économie sociale familiale.

Le programme Proxob : comment ça marche ?

"On mange 30% de plus devant la télé"

L'accompagnement permet de voir ce qui peut changer dans chaque famille, par exemple décider de manger tous à table à heure fixe. "Il y a des familles où la structure du repas n'existe pas, chacun mange devant son écran à n'importe quelle heure", raconte le Docteur Magalie Miolanne, coordinatrice médicale de Caloris. "On considère qu'on mange 30% de plus quand on mange devant un écran". L'équipe de Proxob encourage aussi à bouger plus, ne serait-ce que pour une balade du dimanche en famille.

Proxob n'est pas un régime : "Il n'y a pas d'interdit, pas de régime, chacun va décider en fonction de ses possibilités ce qu'il peut changer durablement." Et d'après le Dr Miolanne, ça fonctionne : "On a un témoignage d'un papa qui nous disait qu'ils étaient passés de trois plaquettes de beurre par semaine à une plaquette, avec le plaisir du goût retrouvé."

Le Dr Magalie Miolanne coordonne Caloris, Centre spécialisé obésité en Auvergne

Le programme Proxob touche à sa fin mais l'appel à volontaires est relancé pour la rentrée. Pour ça, le centre Caloris est joignable au 04.73.75.44.87.

► A LIRE AUSSI : Dans le bassin Thiernois, des familles soignent leur poids.