Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Aux États-Unis, la moitié des adultes sont entièrement vaccinés contre le Covid-19

-
Par , France Bleu

Le marathon de la vaccination se poursuit outre-Atlantique : 50% des Américains ont reçu les deux doses de Moderna ou Pfizer/BioNtech, ou l'unique dose du Johnson and Johnson. Le président Joe Biden vise maintenant les 70% de primo-vaccinés début juillet.

(Photo d'illustration) Aux États-Unis, 50% des Américains sont totalement vaccinés contre le Covid-19.
(Photo d'illustration) Aux États-Unis, 50% des Américains sont totalement vaccinés contre le Covid-19. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

La moitié des Américains sont entièrement vaccinés contre le Covid-19, a annoncé mardi la Maison-Blanche. Une vaccination qui s'est intensifiée ces derniers mois sous l'impulsion de Joe Biden, fraîchement arrivé au pouvoir, dans l'un des pays les plus endeuillés par l'épidémie. Ils ont donc soit reçu les deux doses du Moderna ou du Pfizer/BioNtech, soit la seule nécessaire avec le Johnson and Johnson, trois vaccins autorisés par l'Agence américaine du médicament. Près de 60% des adultes ont au moins reçu une dose, et le président américain vise les 70% avant le 4 juillet, jour de fête nationale.

Des vaccinés qui tombent quand même malades

Vaccinés oui, mais pas intouchables. Environ 0,01% des Américains qui ont reçu les injections entre janvier et avril, considérés donc comme immunisés, ont attrapé le Covid, d'après une étude du gouvernement américan. "Même si les vaccins autorisés sont hautement efficaces", des cas rares de contaminations étaient "attendus, en particulier avant que l'immunité de la population n'atteigne un niveau suffisant pour réduire davantage la transmission", explique le rapport des Centres américains de lutte et de prévention des maladies.

Étude qui confirme d'un côté la très grande efficacité des vaccins, mais qui rappelle également qu'il faut rester vigilant, même après la vaccination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess