Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Auxerre : elles participent aux Foulées roses pour sensibiliser au cancer du sein

-
Par , France Bleu Auxerre

À Auxerre, de nombreux participants vont courir ou marcher ce dimanche 13 octobre pour la troisième édition des Foulées roses. Un événement organisé pour lutter contre le cancer du sein. De nombreux Icaunais et Icaunaises y sont sensibilisés.

Marie Champagnat (à gauche) et sa mère Monique vont marcher ce dimanche 13 octobre pour sensibiliser au cancer du sein.
Marie Champagnat (à gauche) et sa mère Monique vont marcher ce dimanche 13 octobre pour sensibiliser au cancer du sein. © Radio France - Bradley De Souza

Auxerre, France

Six kilomètres. Les nombreux participants aux Foulées roses ce dimanche à Auxerre vont s’élancer depuis le parc de la Noue près du stade Abbé Deschamps. L’année dernière, un peu plus de 7 000 personnes avaient participé à la course en marchant ou en courant. Elles avaient réussi à récolter 33 500 euros pour faire avancer la recherche médicale dans le but de lutter contre le cancer du sein.

«Courir pour mes proches»

«Je participe pour la troisième fois à cette course parce que je suis sensibilisée à la lutte contre le cancer et le cancer du sein», explique Delphine Monnett, professeur au lycée Vauban à Auxerre. Cette année son objectif est d’arriver au bout de ces 6 km.

Courir aujourd'hui c’est courir pour ceux qui ont le cancer – Delphine Monnett, professeur au lycée Vauban à Auxerre

L’année dernière, elle avait fait la course avec ses enfants et son mari. La première année avec une de ses amis. «Courir aujourd'hui, c’est courir pour ma mère, pour mon grand-père, pour une de mes meilleures amies donc c’est important», poursuit Delphine Monnett. 

Delphine Monnett veut courir pour ses proches.

Au-delà des Foulées roses

Depuis un peu plus de cinq ans, Marie Champagnat et sa maman Monique participe à cette course. «On est très assidue», témoigne en souriant Marie. Âgée de 25 ans, la jeune femme va marcher avec toute sa famille, 15 membres au total pour lutter contre le cancer du sein. Et aider la recherche médicale à travers les dons récoltés lors de cette manifestation.

On marche aussi pour toutes ces femmes qui souffrent - Monique Champagnat, originaire du Puisaye

«C'est une cause qui nous tient à cœur parce que dans ma famille, on a été touché. Ma cousine a fait un double cancer du sein», raconte non sans émotion Marie. Sa mère poursuit : «J'ai une sœur qui est en fauteuil et tous les ans nous la poussons lors de la course pour avancer avec elle. Le plus important c'est d'être ensemble peu importe si on finit dernier, ce n'est pas grave. On marche aussi pour toutes ces femmes qui souffrent».

Mais au-delà des Foulées roses, Monique Champagnat veut sensibiliser les femmes à se faire dépister. «Il y a encore des femmes qui ont peur alors qu'elles sont en âge de se faire dépister et d'être en sécurité. Les Foulées roses ça doit servir à ça aussi, à vaincre cette peur», conclut la mère de famille.

À lire aussi - Les Foulées Roses de l'Yonne remplace Odysséa à Auxerre

Choix de la station

France Bleu