Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auxonne installe un cabinet médical éphémère

-
Par , France Bleu Bourgogne

Il y a pénurie de médecins à Auxonne. Un cabinet éphémère avec trois médecins retraités s'installera à l’hôpital de la mi-juillet à l'automne. Les habitants s'inquiètent de ne plus trouver de médecins pour les soigner

Auxonne cherche des médecins
Auxonne cherche des médecins © Radio France - Téo Contu

A Auxonne, un cabinet médical éphémère va s'installer à la mi-juillet à l'hôpital. Le conseil de l'ordre de Côte-d'Or cherche trois médecins généralistes à la retraite pour assurer des consultations médicales. Il manque plusieurs médecins à Auxonne. La situation s'est tendue depuis quelques semaines : un médecin d'Auxonne est en prison et ses patients se retrouvent sans médecin. La communauté de communes réfléchit à l'installation d'une maison de santé pluridisciplinaire.   

À la retraite mais au travail car il y a pénurie de médecins

Le docteur Philippe Colas aurait du prendre sa retraite mais il consulte encore car il peine à trouver des remplaçants : "on est en pénurie. Ca commence à être sinistré. On ne peut pas trouver de remplaçants. On a des solutions avec des cabinets éphémères avec des remplaçants ou des médecins en retraite. Le problème est plus profond. Les jeunes médecins veulent être dans un système de fonctionnariat. En Saône-et-Loire, des essais ont été faits avec des maisons de santé fonctionnarisées."

"Tu peux pas m'envoyer chez quelqu'un que tu connais ?" - Question posée aux pharmaciens d'Auxonne

Derrière son comptoir Magali confie qu'elle n'a personne pour soigner ses trois enfants : "comme personne ne prend de nouveaux patients, on n'a plus de médecins". Dans sa pharmacie , les clients de Jean Louis Beaud lui demandent "tu peux pas m'envoyer chez quelqu'un que tu connais?" Le pharmacien explique que "s'il n'y a pas de médecin, on appelle le 15. Aller aux urgences à Dijon, c'est pas loin mais c'est pas facile". Dans la file d'attente, Patrick confirme : "quand vous vous esquintez une main, s'il faut faire 30 ou 40 km ça commence à devenir cher. Et après on se plaint que les hôpitaux sont surchargés. Quand on trouve un médecin, il faut l'aider à s'installer".

Auxonne ne fait pas envie aux épouses des jeunes médecins

Dans cette autre pharmacie d'Auxonne, Anne Marie Vernizeau calcule que la moitié des médecins ont quitté la ville : "les derniers médecins installés ne prennent plus personne. Il y a 23 ans, nous avions douze praticiens,  il n'y en a plus que six. Je connais pas mal de médecins. Certains sont attirés pour venir ici. Plus il y en aura , plus ça suivra. Mais ce ne sont pas les médecins qui ne veulent pas venir s'installer ici , ce sont souvent les épouses qui préfèrent être dans des grandes villes. Auxonne ne fait pas envie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess