Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Avec d'autres parlementaires, le député de la Mayenne Yannick Favennec dit non au déremboursement de l'homéopathie

-
Par , France Bleu Mayenne

45 députés, toutes tendances politiques confondues, signent, ce dimanche, dans les colonnes du JDD une tribune pour demander au gouvernement de renoncer au déremboursement de l'homéopathie.

Yannick Favennec, député de la Mayenne
Yannick Favennec, député de la Mayenne - Assemblée Nationale

Département Mayenne, France

L'appel a été lancé par le député centriste du Morbihan Paul Molac. 44 de ses collègues ont répondu dont le Mayennais Yannick Favennec. Dans cette tribune, publiée par nos confrères du JDD ce dimanche, les signataires, dont certains sont issus de la majorité présidentielle, ne comprennent pas pourquoi le gouvernement ne veut plus rembourser l'homéopathie. 

"L'homéopathie répond à un réel besoin médical et contribue à diminuer la consommation médicamenteuse. Elle permet de réponde aux besoins de santé non couverts des populations les plus fragiles. Il est difficile d'accepter l'idée selon laquelle cette pratique puisse soudainement être reléguée au rang de 'fake médecine'. 74% des utilisateurs la jugent efficace. Nous demandons au gouvernement de maintenir le niveau de remboursement à 30% de cette méthode thérapeutique" écrivent en substance ces députés

La ministre de la Santé a récemment annoncé la fin du remboursement de l'homéopathie pour le 1er janvier 2021. 

Choix de la station

France Bleu