Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "Avec la fatigue, les erreurs peuvent être plus fréquentes et la contamination plus rapide"

-
Par , France Bleu Paris
France

Cinq médecins sont décédés du coronavirus en France. "C'est inquiétant", selon Rémi Salomon, représentant des soignants à l'APHP. Il les appelle à la "vigilance".

Une unité de décontamination aux urgences de Pau.
Une unité de décontamination aux urgences de Pau. © Maxppp - Le Deodic David

"Il faut une vigilance de tous les instants" face au coronavirus, selon Rémi Salomon, néphrologue à l'hôpital Necker, représentant des soignants à l'APHP et invité de France Bleu Paris ce mardi, alors que cinq médecins sont décédés ces derniers jours. 

-> suivre le direct Coronavirus 

"Comme le reste de la population, les soignants sont exposés au virus dans la rue, dans les magasins mais en plus dans l'exercice de leur métier", explique-t-il. "La fatigue arrivant, les erreurs peuvent être plus fréquentes et on se contamine plus vite". 

"Il faut que ce soit une obsession" 

Cette peur du virus doit "être une obsession", selon Rémi Salomon. "Même une fois par jour suffit, si l'on pousse la porte de l'immeuble après une personne contaminée, on peut être à son tour contaminé."

"L'afflux depuis la fin de la semaine dans les hôpitaux s'est un peu accéléré et les services de réanimation se remplissent vite", précise le professeur.

La chloroquine doit encore faire ses preuves

Parmi les question qui agitent les scientifiques en ce moment, la chloroquine serait-elle le remède miracle face au coronavirus ? Pour le professeur Rémi Salomon, _"_la chloroquine est une molécule qui a des intérêts mais il faut rester vigilant"

"Il doit y avoir des tests scientifiques rigoureux qui doivent prouver son efficacité. J'espère qu'on aura des résultats plus solides que cette étude marseillaise qui reste intéressante." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu