Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Baignade dans les plans d'eau de l'Yonne : comment limiter les risques de noyade ?

jeudi 12 juillet 2018 à 5:45 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

En ce début d'été, attention aux noyades. Une étude de Santé publique France révèle ce jeudi que le mois dernier, plus de 550 noyades ont été dénombrées en France, dont 121 ont conduit à un décès. Voici quelques clés pour limiter au maximum les risques.

La baignade de Mailly-la-Ville
La baignade de Mailly-la-Ville © Radio France - Benoit Jacobo

Yonne, France

L'agence sanitaire Santé publique France publie, ce jeudi, son enquête sur les noyades en 2018. Les chiffres révèlent que depuis le début de la saison estivale, 50 personnes sont mortes en raison de noyades accidentelles. Ces derniers jours, on déplore de nombreux décès liés à des noyades. En Bourgogne, notamment, la mort de trois enfants d'une même fratrie a suscité une immense émotion dans la ville de Chalon-sur-Saône.

En juin, Santé publique France a enregistré 552 noyades, dont 121 ont conduit à un décès. 32 % des noyades mortelles surviennent en mer, à moins de 300 mètres des côtes, et 44  % surviennent en eaux douces : plans d'eau, mares, étangs, lacs, fleuves, rivières ou encore canaux. Or, de ces plans d'eau, on n'en manque pas dans l'Yonne, entre les rivières (Yonne, Armançon, Cure, Serein), le lac du Bourdon, les bases de loisirs (Vermenton, Vaux...) ou encore le canal du Nivernais.

Comment se prémunir contre la noyade ?

Les premières victimes des noyades sont avant tout les enfants. Les moins de 6 ans représentent 83 % des noyades en piscine privée ! Les premières causes, selon l'étude : "un manque de surveillance, un défaut du dispositif de sécurité ou encore une chute." Pensez donc à toujours surveiller les enfants à proximité d'un plan d'eau.

A Mailly-la-Ville, Vanessa, venue en famille, ne quitte pas ses enfants des yeux : "J'ai l’œil sur eux, un accident est si vite arrivé". Léa, un peu plus loin, approuve même si sa fille de 9 ans sait aujourd'hui nager. "J'ai toujours fait attention parce qu'il n'y a pas toujours de surveillant de baignade."

Surveillant de baignade, c'est le métier de Richard Werner, sur les plages de Vermenton et Mailly-la-Ville. "Si vous avez des enfants, le port de brassards ou de ceintures est indispensable, et surtout ne pas les quitter des yeux même lorsqu'ils savent nager. Parfois, ils n'ont pas toujours la force de revenir au bord".

Si vous possédez une piscine privée, ne les laissez pas s'en approcher sans être à portée de vue. L'une des solutions peut aussi être d'équiper les petits avec des brassards, pour s'assurer qu'ils ne couleront pas en cas de chute, et bien sûr de leur apprendre à nager le plus tôt possible. A noter que selon l'étude, "un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de 3 minutes, dans 20 centimètres d'eau."

Attention au malaise dans l'eau

Les noyades chez les adultes sont quand à elles plutôt liées à un malaise, une imprudence ou au fait de ne pas bien nager. Santé Publique France recommande ainsi de "tenir compte de sa forme physique" : ne vous baignez pas si vous êtes fatigué, frissonnants ou si vous ne vous sentez globalement pas bien. En eaux ouvertes, prudence : il est toujours plus difficile de nager qu'en piscine, d'autant que vous n'aurez pas pied si vous en avez besoin ! 

Les conseils de Richard Werner : "Il faut faire attention au choc thermique car l'eau de rivière est souvent beaucoup plus fraîche que celle des piscines. Pensez donc a entrer progressivement dans l'eau, a vous mouiller au préalable."

Enfin, le plus prudent reste de se baigner dans un plan d'eau surveillé, où un maître-nageur pourra vous porter secours en cas de problème.