Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le coup de gueule sur Twitter d'un passager du train Rouen-Paris ce dimanche

Corentin a pris le train ce dimanche soir entre Rouen et Paris. Il a voyagé assis par terre dans un train bondé, en pleine période post-Covid. Le jeune homme a posté ses photos sur le réseau social Twitter et demandé des explications à la SNCF. Témoignage.

Beaucoup trop de monde dans ce train entre Rouen et Paris ce dimanche soir.
Beaucoup trop de monde dans ce train entre Rouen et Paris ce dimanche soir. - Corentin Lecomte

Corentin Lecomte et sa compagne avaient réservé leurs places dans le train numéro 3122 en provenance du Havre et à destination de Paris-Saint-Lazare. Départ à 17H15, arrivée prévue à 19 heures. Presque deux heures de trajet, mais ce n'est pas vraiment cela qui a choqué le couple. En gare de Rouen, le train est déjà bien rempli. Le quai aussi. Aucune place assise à bord. D'ailleurs, la voiture dans laquelle Corentin a réservé son siège n'existe pas. Le couple a donc voyagé assis dans le couloir, comme d'autres sur les plateformes. Certains voyageurs sont debout. Une situation déjà inacceptable en temps normal, mais encore plus en pleine période post-Covid, juge Corentin. Il poste donc des photos sur le réseau social Twitter pour demander des explications à la SNCF. 

Et voici la réponse de la SNCF : 

Corentin a posté cette photo sur Twitter lors d'un trajet Le Havre-Rouen-Paris.
Corentin a posté cette photo sur Twitter lors d'un trajet Le Havre-Rouen-Paris. - Corentin Lecomte

Ecoutez le témoignage de Corentin au micro de Christine Wurtz

Alors nous avons appelé la SNCF, qui explique que le train initialement prévu a du être remplacé par un autre matériel à cause d'une panne. Elle indique par ailleurs que le train n'était pas suroccupé, puisque "les comptages réalisés indiquent la présence de 490 personnes dans le train pour 570 places disponibles". Corentin assure pourtant qu'il n'y avait dans ce train que peu de places disponibles, que les stickers condamnant des places n'avaient pas été enlevés, et qu'il était de toute façon quasi impossible de se déplacer dans les rames. Il a donc du voyager dans des conditions de proximité contradictoires avec les consignes sanitaires en vigueur, alors que le virus circule encore. 

Rappelons néanmoins que le placement "1 siège sur 2" a été levé le 5 juin, suites aux nouvelles mesures annoncées par le gouvernement. 100% des places peuvent être occupées dans les trains. A condition de porter un masque, obligatoire dans les gares, dans les trains, et tout au long du voyage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess