Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Béarn : gagnez une heure, donnez votre sang

lundi 30 octobre 2017 à 6:03 Par Lisa Melia, France Bleu Béarn

Alors que nous venons de changer d'heure, l’Établissement français du sang lance une campagne pour inciter les Français à donner leur sang.

EFS
EFS © Maxppp - Pascal Bonniere

Pyrénées-Atlantiques, France

"On vient de gagner une heure, avec le passage à l'heure d'hiver. Ça tombe bien, donner votre sang ne prend qu'une heure !"

C'est le message du docteur Sylvie Vallat, responsable des prélèvements à l’Établissement français du sang (EFS) de Pau. Plutôt que profiter de cette heure "supplémentaire" pour paresser sous la couette, l'EFS lance cette campagne de communication pour relancer le don, alors que les réserves de sang ont connues une baisse significative au mois d'octobre.

"Les Béarnais sont plutôt généreux, indique Sylvie Vallat. Environ 4% des Français donnent leur sang. Chez nous, la moyenne est à 5,5%." Cet engagement des Béarnais se suffit pas, pour autant, à répondre aux besoins. En Nouvelle-Aquitaine, 700 dons quotidiens sont nécessaires.

Or, sur le mois d'octobre, ce chiffre n'est pas atteint. L'automne, traditionnellement, n'est pas une période propice : après la rentrée, qui occupe les esprits, ce sont les fêtes de fin d'année qui prennent notre temps libre. Une baisse du nombre de dons a des répercutions immédiates : "Les produits sanguins ont une durée de vie limitée, précise Sylvie Vallat. Cinq jours seulement pour les plaquettes, quarante-deux pour les globules rouges."

Les besoins, eux, ne faiblissent pas : alors que l'on pense avant tout aux accidentés de la route, les principaux bénéficiaires des dons du sang sont en réalité les patients atteints de maladies chroniques, comme des anémies liées à un problème génétique ou des cancers. Les personnes âgées aussi sont d'importants receveurs.

Sylvie VALLAT, réponsable des prélèvements à l'EFS de Pau

Le don ne prendra qu'entre 45 minutes et une heure de votre temps, c'est donc le message de l'EFS. Le don lui-même ne dure qu'une quinzaine de minutes. "Aucun produit de substitution n'existe", rappelle Sylvie Vallat.

Prochaine collecte mobile : ce lundi 30 octobre de 14h30 à 18h30 à la salle Palas d'Oloron.

L'EFS de Pau est ouvert du lundi au vendredi, entre 8h et 16h les lundis et vendredis ; 8h et 15h les mardis et jeudis ; 8h et 13h30 les mercredis. Pour retrouver la collecte mobile ou le centre EFS le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site internet de l'EFS.