Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Le Béarn expérimente le service des aides soignantes la nuit

-
Par , France Bleu Béarn
Artix, France

Quatre aides-soignantes sillonnent les routes du Béarn pour venir en aide aux personnes âgées. C'est une expérimentation de l'Agence Régionale de la Santé, la première fois que ce dispositif est testé dans le milieu rural.

Sylviane Milhé chez l'une de ses patiente à Artix.
Sylviane Milhé chez l'une de ses patiente à Artix. © Radio France - Maud Calvès

"Que se passe-t-il après le passage du facteur, des services à domicile?" s'est demandé Elisabeth Dulau. Cette infirmière de Mazerolles s'est posé la question en fermant la porte d'une personne tétraplégique lorsqu'elle faisait du service à domicile. Elle propose alors sa solution : un service d'aides-soignantes à domicile, la nuit. Pour ne pas laisser les personnes âgées dépendantes seules pendant parfois plus d'une dizaine d'heures, pour leur permettre de rester chez elle mais aussi pour soulager les familles, les conjoints souvent épuisés. 

On a moins de travail qu'avant. On a clairement vu un changement. Ils sont beaucoup plus reposés, plus en sécurité et nous on est plus tranquille" — Christine et Philippe Lestable, famille d'une patiente à Artix.

Elisabeth Dulau, à l'origine de l'expérimentation

Deux salariées sillonnent donc les routes du Béarn toutes les nuits. Quatre personnes ont été recrutées pour parcourir ces 230 kilomètres répartis entre l'ancien canton d'Arthez-de-Béarn et d'Arzacq-Arraziguet, soit 56 communes. "Le contact avec les patients n'est pas le même la nuit. Ils sont un peu plus craintifs, je dois les rassurer. Je les aide à se coucher et repasse parfois la nuit pour voir si tout va bien" explique Sylviane Milhé, l'une des aides-soignantes. 

Une expérimentation

En place depuis le mois de novembre 2017, l'Agence Régionale de Santé finance cette expérimentation jusqu'à 2020 à hauteur de 220 000 euros. Deux aides-soignantes se relaient : la première de 18h45 à 22h45 sur l'ancien canton d'Arzacq et la seconde de 18h45 à 4h45 sur l'ancien canton d'Arthez-de-Béarn. 

Seules 15 places étaient disponibles au début de l'expérimentation. Finalement, Elisabeth Dulau a élargi le dispositif à 21 personnes mais une dizaine encore aimeraient faire partis du dispositif.

Reportage à Artix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu