Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béarn : les autotests Covid-19 sont arrivés dans les pharmacies mais ce n'est pas franchement un succès

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Les autotests sont arrivés cette semaine dans les pharmacies béarnaises. Vendus 30 euros la boîte de cinq tests, moins fiables que les tests PCR et pas faciles à faire soi-même, ils ne rencontrent pas un franc succès.

Les pharmacies béarnaises ont reçu quelques boîtes d'auto-tests.
Les pharmacies béarnaises ont reçu quelques boîtes d'auto-tests. © Radio France - Manon Claverie

Ils sont arrivés avec une semaine de retard dans les pharmacies béarnaises. Depuis ce mardi 13 avril, les officines ont mis en vente des autotests Covid-19, mais peinent à les écouler. 

À cause de leur prix, d'abord : 6 euros l'unité et, étant donné qu'ils ne sont vendus que par boîtes de cinq, 30 euros la boîte. Ces tests ne sont pas remboursés, sauf pour les aides à domicile, qui bénéficient de 10 tests par mois pris en charge par la Sécurité sociale. "Tout le monde ne peut pas se le permettre", explique Audrey, pharmacienne dans le centre-ville de Pau, qui ne les trouve pas non plus très faciles à utiliser

Essayez de vous enfoncer un coton-tige dans le nez jusqu'à 3-4 centimètres, vous verrez que vous aurez un réflexe de rejet et aurez très vite envie de l'enlever. Il vaut mieux se le faire faire par quelqu'un d'autre.

"Le système d'extraction, tourner l'écouvillon, bien le presser pour récupérer l'échantillon et le déposer ensuite pour l'analyse, même s'il y a une notice, je pense que ce n'est pas donné à tout le monde." Sans compter qu'il n'est pas évident de se le faire soi-même."Essayez de vous enfoncer un coton-tige dans le nez jusqu'à 3-4 centimètres, vous verrez que vous aurez un réflexe de rejet et aurez très vite envie de l'enlever. Il vaut mieux se le faire faire par quelqu'un d'autre", remarque Audrey. Elle n'a vendu en 5 jours qu'une seule boîte de tests, à une aide à domicile.

Pas adaptés pour le grand public

C'est d'ailleurs à ces professionnels que les tests s'adressent en priorité. "L'intérêt des autotests, c'est de pouvoir se tester plusieurs fois dans la semaine. Ils sont donc adaptés à ceux qui sont en contact avec des personnes à risque quotidiennement", indique Pierre Béguerie, responsable de l'Ordre des Pharmaciens dans les Pyrénées-Atlantiques.

Ces tests n'ont pas vocation à être généralisés pour le grand public puisqu'ils ne permettent pas un traçage des malades et de leurs contacts, ni d'identifier les variants du virus. Sans compter qu'ils sont fiables à 70 %, c'est à dire moins que les tests PCR. En cas de résultat positif à un autotest Covid-19, il est recommandé de doubler d'un test PCR pour s'assurer du résultat, d'abord, et pour être identifié comme contaminé, ensuite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess