Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Bébé mort aux urgences d'Agen : ça n'était finalement pas la rougeole

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Mardi, un enfant de dix mois est mort à l’hôpital d'Agen après avoir été traité pour une suspicion de rougeole. Les résultats biologiques infirment ce jeudi l'hypothèse : le bébé n'a pas succombé à la rougeole. Le risque contagieux est écarté.

Les urgences n'ont pas pu sauver le bébé (illustration).
Les urgences n'ont pas pu sauver le bébé (illustration). © Maxppp - Maxime Jegat

Agen, France

Mardi dernier, le centre hospitalier d'Agen-Nérac communiquait sur la mort d'un bébé possiblement lié à la rougeole, une maladie qui revient en force et qui a tué trois personnes en France en 2018. Ce jeudi, l'hôpital précise que les analyses ont révélé l'absence de rougeole.

L'affaire remonte à samedi dernier, le 23 novembre. Cet enfant de dix mois a été pris en charge aux urgences, les équipes médicales suspectent un cas de rougeole sans signe de gravité. Toutes les mesures curatives et préventives ont été immédiatement mises en place, pour lui et sa famille, par les soignants. Le bébé rentre chez lui avec ses parents le jour-même et le reste du week-end se déroule sans encombre. Le mardi suivant, ils se présentent à nouveau aux urgences d'Agen car l'état général du petit s'est dégradé subitement. L'enfant décède quelques heures après son admission. 

Infection sévère et choc sceptique, mais pas d'épidémie de rougeole

L'hôpital a organisé le rappel des patients à risque ayant été en contact avec l’enfant afin de mettre en place, si besoin, les traitements adaptés. Mais ce jeudi, les résultats des analysent écartent finalement le diagnostic de rougeole, au profit d’une infection sévère entraînant un choc septique. Le risque de contagion que craignaient les autorités sanitaires est écarté.

L’hôpital précise que ses "équipes continuent d’accompagner la famille dans cette douloureuse épreuve".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu