Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Bébés nés sans main : la fin des recherches pour expliquer les trois cas de Mouzeil en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les experts ont présentés aux parents des enfants nés sans main ou avec des malformations, les résultats des investigations menées depuis l'automne dans l'Ain, à Guidel dans le Morbihan et à Mouzeil en Loire-Atlantique. Pas d'avancée jusque-là et, chez nous, il n'y aura pas plus de recherches.

À Mouzeil, trois enfants sont nés sans main ou avec des malformation (photo d'illustration)
À Mouzeil, trois enfants sont nés sans main ou avec des malformation (photo d'illustration) © Maxppp -

Mouzeil, France

Est-ce qu'on saura un jour pourquoi tous ces bébés sont nés sans main ou avec des malformations dans l'Ain, à Guidel dans le Morbihan et à Mouzeil en Loire-Atlantique ? Ce jeudi, le comité d'experts de l'Anses (l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) et de Santé-publique France a présenté aux parents les résultats de l'enquête menée depuis le mois d'octobre. Le résultat, c'est qu'il n'y a pas d'avancée sur les causes des malformations. Les experts promettent de nouvelles investigations pour Guidel et seulement là-bas. Rien pour Mouzeil, où trois bébés sont nés sans main ou avec des malformations entre 2007 et 2008.

Une histoire d'absence de registre

L'explication n'a rien à voir avec le handicap des enfants. En fait, au moment où les enfants sont nés, dans l'Ain et en Loire-Atlantique, il n'y avait pas de registre pour recenser les cas quand ces enfants sont nés, ce qui rend impossible les vérifications scientifiques. Mais les experts promettent aussi que si les investigations menées dans le Morbihan débouchent sur quelques chose, elles reprendront à Mouzeil et dans l'Ain.

"Aucune hypothèse concrète ne nous a été présentée"

C'est évidemment une grande déception pour la maman d'un des enfants concernés à Mouzeil, Vanessa Gueho : "nous attendions beaucoup plus. Pour résumer, pas de registre national, pas d'étude sur le terrain pour Mouzeil pour le moment et aucune hypothèse concrète ne nous ont été présentée. Nous attendions un peu plus et je pensais surtout qu'on avait passé le stade de nous dire qu'il serait difficile de trouver l'origine de ces malformations, compte tenu  du nombre réduit de cas dans chacun des groupes concernés".