Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Berck : l'hôpital maritime fête ses 150 ans

-
Par , France Bleu Nord

Annexe des hôpitaux parisiens, l'hôpital maritime de Berck accueille des patients pour des rééducations lourdes. Au départ, c'était des enfants. Ce bâtiment historique, en briques, est toujours là, 150 ans après, face à la page sud de la station. Une exposition retrace son histoire.

L'hôpital maritime de Berck fête ses 150 ans
L'hôpital maritime de Berck fête ses 150 ans © Radio France - Matthieu Darriet

L'aventure de l'hôpital maritime de Berck commence au milieu du XIXème siècle. A l’époque, il n’y a que quelques baraques en bord de mer - le village est plus loin, à 2 km. Les hôpitaux parisiens ont pris pour habitude de confier des enfants orphelins à des familles de la région.

150 ans après sa construction, l'hôpital maritime de Berck, annexe des hôpitaux parisiens, est toujours en service.
150 ans après sa construction, l'hôpital maritime de Berck, annexe des hôpitaux parisiens, est toujours en service. © Radio France - Matthieu Darriet

Parmi ces familles, il y a deux femmes, devenues veuves, dont l’une sera surnommée « Marianne-Toute- Seule». Elles découvrent les bienfaits des bains de mer et de air iodé sur des enfants atteints de scrofule, une tuberculose osseuse, particulièrement impressionnante. 

Inauguré par l'Impératrice Eugénie

Et vu les résultats constatés sur les enfants, les hôpitaux parisiens décident de construire un lieu d’accueil en bois, pour commencer. Le premier hôpital, en dur, sera inauguré en 1869, par l’Impératrice Eugénie -d’où les 150 ans célébrés cette année. L’hôpital maritime de Berck portera d’ailleurs, brièvement, le nom de Napoléon. 

Pendant une centaine d'année, les enfants accueillis à Berck, vont profiter des terrasses de l'hôpital maritime, au plus près de la mer.
Pendant une centaine d'année, les enfants accueillis à Berck, vont profiter des terrasses de l'hôpital maritime, au plus près de la mer. © Radio France - Matthieu Darriet

Dans cet hôpital, on y soigne plus de mille enfants en même temps. A l’intérieur, on peut aligner des lits dans de grandes salles, reliées par les couloirs très larges. Et à l’extérieur, comme on le voit sur des cartes postales anciennes, les enfants profitaient des terrasses, face à la mer. 

Hôpital de guerre en 1914

Pendant la Grande-guerre, les enfants laisseront la place à des soldats britanniques blessés. La guerre de 1914-1918 qui verra un des internes de l’établissement, Marius Mozer, touché au front, par une balle dans la tête. Il reviendra en rééducation, à Berck, avant d’y reprendre du service. Un des bâtiments porte son nom.

L'eau de mer est utilisée pour alimenter les bassins de l'Hôpital, pour la rééducation des patients, comme en témoigne cette maquette ancienne.
L'eau de mer est utilisée pour alimenter les bassins de l'Hôpital, pour la rééducation des patients, comme en témoigne cette maquette ancienne. © Radio France - Matthieu Darriet

Au sortir de la Seconde guerre mondiale, l'hôpital n’accueillera plus d'enfants car les antibiotiques ont permis de soigner efficacement la scrofule. L’histoire de l’hôpital est aussi marquée par trois médecins les Dr Perrochaud, Cazin, et Ménard, qui feront sa réputation. Et il y a également les patients célèbres, comme le journaliste Jean-Dominique Bauby. Victime d’un accident cérébral, il occupait la chambre 119. Il a raconté son histoire dans le livre Le scaphandre et le papillon, qui deviendra un film.

Gériatrie et obésité

Aujourd'hui, l’hôpital maritime ne soigne plus uniquement des patients parisiens. Il y a de nombreux nordistes parmi les pensionnaires, qui vont passer en moyenne deux mois à Berck. Il est toujours question de rééducations lourdes, avec, par exemple, un centre de balnéothérapie alimentée, comme autrefois, avec de l’eau de mer. 

La balnéothérapie de l'hôpital maritime de Berck est alimentée en eau de mer, comme autrefois.
La balnéothérapie de l'hôpital maritime de Berck est alimentée en eau de mer, comme autrefois. © Radio France - Matthieu Darriet

Un pôle gériatrie se développe et une unité travaille sur l’obésité. Ces deux savoir-faire assurent l’avenir de cet hôpital. Avec là encore, comme il y a 150 ans, deux femmes à l’origine de tout, les Dr Florès et Brulé. 

Toute cette histoire est à retrouver dans une exposition à l’hôpital maritime, jusqu’au 18 juillet. C’est ouvert au public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess