Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Besançon : l'Etablissement français du sang cherche des donneurs d'origine africaine pour soigner la drépanocytose

-
Par , , France Bleu Besançon, France Bleu
Besançon, France

L'Etablissement français du sang (EFS) de Franche-Comté à Besançon, s'est mis aux couleurs de l'Afrique pour attirer les personnes d'origine africaines ou caribéennes qui ont un sang rare indispensable pour soigner la drépanocytose.

L'Etablissement français du sang de Besançon accueille des ateliers africain pour sensibiliser au dons du sang les personnes d'origine africaine avec un sang nécessaire pour soigner la drépanocytose.
L'Etablissement français du sang de Besançon accueille des ateliers africain pour sensibiliser au dons du sang les personnes d'origine africaine avec un sang nécessaire pour soigner la drépanocytose. © Radio France - EFS Bourgogne Franche-Comté

Des ateliers de tresses africaines, du poulet au lait de coco au menu pour les donneurs. L'Etablissement français du sang (EFS) de Besançon s'est paré aux couleurs de l'Afrique cet été pour attirer les nouveaux donneurs et les habitués qui ne partiraient pas en vacances. Mais cette animation n'est pas que folklorique. Elle vise aussi à attirer "des personnes qui ont des ancêtres qui sont nés en Afrique ou dans les Caraïbes", explique le docteur Odile Striby, responsable des collectes à l'EFS en Franche-Comté.

Un sang rare et précieux pour les malades atteints de drépanocytose

Cet appel aux donneurs d'origine africaine ou caribéenne doit permettre de soigner, entre autres, "quinze malades en Bourgogne Franche Comté atteins de drépanocytose", explique le docteur Striby. Cette maladie génétique originaire d'Afrique touche essentiellement des personnes originaires de ce continent et du bassin méditerranéen. "Chaque malade a besoin en moyenne de cinquante dons de sang par an pour les transfusions". Mais il faut un sang "très spécifique, non seulement par le groupe sanguin et le facteur rhésus, mais aussi les mêmes caractéristiques génétiques sur les globules rouges".

Peu de donneurs réguliers d'origine africaine

L'EFS souhaite donc insuffler une mobilisation massive de ces communautés qui n'ont pas l'habitude de donner leur sang régulièrement constate le docteur Odile Striby : "Dans les pays africains en général c'est un don de substitution, on donne son sang quand sa famille a besoin, pour compenser. Alors qu'en France le système est différent : on donne gratuitement, bénévolement, anonymement pour des personnes qu'on ne connaît pas. Mais on a besoin de ce sang qui a des caractéristiques particulières pour soigner cette maladie".

Les donneuses de sang peuvent ressortir de l'EFS de Besançon avec des tresses africaines. - Radio France
Les donneuses de sang peuvent ressortir de l'EFS de Besançon avec des tresses africaines. © Radio France - EFS Bourgogne Franche-Comté

Cette semaine d'animations aux couleurs de l'Afrique se poursuit à l'EFS jusqu'au 26 août. Une autre collecte sera organisée en octobre à la Malcombe à Besançon par des associations africaines. Sinon, rendez-vous directement à l'EFS aux Haut du Chazal à Besançon, ouvert toute la semaine de 8h30 à 17h et le samedi de 8h30 à midi. De nombreuses collectent sont organisées aussi toute l'année par les amicales des donneurs dans le Doubs, en Haute-Saône et dans le Jura.

A ECOUTER : Le témoin de l'actualité avec le docteur Odile Striby de l'EFS de Bourgogne Franche-Comté

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu