Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Biarritz, capitale de la robotique durant trois jours

vendredi 10 novembre 2017 à 21:12 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque et France Bleu

A Biarritz, la fin ce vendredi des 11èmes journées nationales de la recherche en robotique. Trois jours durant lesquels la crème des chercheurs s'est retrouvée au domaine de Françon.

Les futurs outils agricoles robotisés
Les futurs outils agricoles robotisés © Getty -

Biarritz, France

La 11ème édition des journées nationales de la recherche en robotique vient de s'achever à Biarritz. Une manifestation organisée tous les deux ans. Durant trois jours, elle a réuni 200 personnes, des chercheurs et quelques philosophes, autour d'une multitude de thèmes liés à la robotique.

Si vous cherchiez des réponses à des questions sur l'avenir de notre futur c'est ici qu'il fallait se rendre. Sous les charpentes et les lambris rétros du château de Françon les chercheurs ont abordé des dizaines de thèmes. Cela va de la fabrication additive aux outils pour la robotique ou encore les contraintes environnementales. On a aussi dessiné l'usine du futur, celle dans laquelle se côtoieront les robots et les humains. C'est d'ailleurs cette proximité qu'étudient les chercheurs. Eux parlent de "proxémie".

Il s'agit d'inculquer à un robot de ne pas trop s'approcher d'un humain. Maintenir une certaine distance afin d'éviter tout rejet par l'homme. En clair, que la présence d'un robot ne soit pas interprétée comme une menace.

Le panorama de la recherche robotique réuni à Biarritz

Ce n'est là qu'un des aspects abordés lors de ces trois jours de réunion. En fait, c'est à Biarritz qu'on pouvait embrasser la quasi totalité des recherches en cours en France et dans le monde. Se pencher par exemple sur l'enseignement de.par/pour la robotique. S'interroger aussi sur la miniaturisation ou encore la neurorobotique. Il y a aussi la robotique sociale. D'autres chercheurs étudient, eux, les robots déformables. Des machines pouvant évoluer en fonction de leur environnement.

Autre sujet d'étude qui nous concerne au premier chef : l'agriculture. Aujourd'hui, il n'est plus rare de découvrir dans une ferme un système de traite entièrement automatisé. Mais saviez vous que les chercheurs envisagent d'aller bien plus loin. Par exemple, surveiller les brebis ou les vaches en estive à l'aide de machines. Des recherches sont en cours en France. Confier le débroussaillage d'un champ à un robot ? En fait, cela existe déjà ! C'est dans ce domaine qu'évolue Roland Lenain.

Roland Lenain effectue des recherches sur les robots dans l'agriculture future - Radio France
Roland Lenain effectue des recherches sur les robots dans l'agriculture future © Radio France - Jacques Pons

Roland Lenain est directeur de recherche au sein de l'IRSTEA l'institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture. Il décrypte pour nous les enjeux de la robotique dans l'agriculture. Étonnant.

Surveiller les troupeaux en estive avec des robots. "On y travaille déjà" selon Roland Lenain

L'association RobAgri pour synthétiser les recherches dans l'agriculture future

Les enjeux économiques sont tels qu'une association vient de se constituer en France (le 20 octobre dernier à Paris). Baptisée RobAgri elle va devenir une plateforme d’échanges et de communication. Son objectif : favoriser le développement de la Robotique en agriculture. RobAgri réunit 37 start’up, des grands groupes industriels, ETI et PME, laboratoires et instituts techniques, écoles et groupes coopératifs.

Dans le domaine de la robotique agricole, l'association se donne pour but d'intensifier les connaissances, la recherche et "porter une vision d’avenir sur les agroéquipements du futur et en particulier sur la robotique agricole". On est là face à un outil destiné à synthétiser l'ensemble des recherches avant un développement dans l'industrie. Un atout stratégique indéniable mais pour quelle agriculture ? "écologique et respectueuse de l'environnement" s'empresse de préciser Roland Lenain.

Sommes nous prêt à accepter les robots ?

Mais l'enjeu de toutes ces recherches dépend d'une seule question, primordiale : comment l'humain vivra la présence de ces robots ? Aujourd'hui, nous nous habituons peu à peu à des aides électroniques dans nos voitures. Dans peu de temps, les automobiles nous assisteront au point de conduire à notre place. Mais jusqu'à quel degré d'autonomie sommes nous prêt ? Par ailleurs, une fois le développement des robots assuré dans notre vie comment envisager une vie sans travail ? L'emploi va t'il vraiment disparaître ? Des questions abordées à Biarritz par Olivier Landeau lors d'un débat centré sur "robotique et société". Il est président de l'IRI, l'institut de recherche et d'innovation (au centre Georges Pompidou). Il travaille depuis 1993 sur l'impact des technologies numériques.

Olivier Landau, président de l'institut de recherche et d'innovation au centre Georges Pompidou à Paris - Radio France
Olivier Landau, président de l'institut de recherche et d'innovation au centre Georges Pompidou à Paris © Radio France - Jacques Pons

Les robots vont tout changer dans notre société mais sommes nous prêts à l'accepter s'interroge Olivier Landeau

Le reportage France Bleu Pays Basque