Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bien-être animal : le député Loïc Dombreval fait 120 propositions au Premier Ministre

-
Par , France Bleu

Un Français sur deux a chez lui un chat, un chien , un cochon d'Inde, un oiseau ou un poisson. Mais derrière ces belles histoires, il y a encore trop de maltraitance et d'abandon. Pour y remédier, le député Loïc Dombreval remet ce mardi un rapport de 300 pages fort de 120 propositions.

 Les propositions du rapport Dombreval pour que TOUS les animaux affichent ce bien-être.
Les propositions du rapport Dombreval pour que TOUS les animaux affichent ce bien-être. - Valérie Barbe

La France est championne d'Europe des animaux domestiques. Un Français sur deux a chez lui un chat, un chien , un cochon d'Inde, un oiseau, un poisson... Mais très gros revers de la médaille, on est aussi numéro un en Europe des abandons d'animaux. Et dans certains cas, il y a aussi des problèmes de maltraitance des animaux. Autant de problèmes auxquels veut s'attaquer le député LREM des Alpes Maritimes Loïc Dombreval. Président du groupe "Condition animale" à l'Assemblée nationale, il remet ce mardi au Premier Ministre un rapport de 300 pages avec 120 propositions. 

Des mesures et une surprise

La surprise c'est la contribution au débat de Robert Badinter. Le célébrissime avocat propose la création au gouvernement d'un poste de défenseur des droits des animaux. Histoire de peser politiquement. 

Autre nouveauté : punir plus durement la maltraitance sur les animaux. Pour Loïc Dombreval, il n'est pas normal de risquer plus de prison et d'amende quand on s'en prend à un objet qu'à un animal. A titre d'exemple, le député rappelle que si l'on casse une statue, on risque jusqu'à cinq ans de prison et 75 000  euros d'amende. Alors que si l'on tue volontairement un chien, la peine encourue est de deux ans de prison et de 20 000 euros d'amende. 

Pour prévenir cette violence, le député veut aussi mettre en place un numéro vert destiné à signaler les cas de maltraitance. 

Changer les règles de la vente des animaux 

Loïc Dombreval propose aussi interdire la vente des animaux dans les animaleries, les foires, les salons et sur les sites internet ou les réseaux sociaux. Le député veut que les adoptions soient confiées aux seules aux associations et aux éleveurs professionnels. 

Et puis parce que l'élu des Alpes Maritimes est persuadé que maltraitance rime souvent avec ignorance, il veut rendre obligatoire un petit questionnaire à remplir avant d'adopter un animal. Gratuit ce certificat pourrait être passé plusieurs fois en cas d'échec car son but est juste de nous aider à savoir ce dont Félix ou Milou ont vraiment besoin.

Parmi les autres propositions du rapport Dombreval, à noter aussi : la stérilisation obligatoire des chats errants et la création d'un fond de protection pour les chevaux âgés ou maltraitance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu