Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bientôt 155 chambres d'hôtel pour les patients près des hôpitaux de Metz et Thionville

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le CHR de Metz Thionville a signé une convention ce mercredi avec une société spécialisée dans les hôtels hospitaliers. Seclem CGL Santé va construire 155 logements essentiellement à destination des patients : 80 sur le site de Mercy, près de Metz et 75 près de l'hôpital Bel Air à Thionville.

L'hôpital de Mercy, près de Metz
L'hôpital de Mercy, près de Metz © Radio France - Julie Seniura

Les travaux démarreront en début d'année prochaine. Le Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville fait partie des 40 hôpitaux en France qui ont expérimenté ces hôtels hospitaliers à petite échelle, une formule amenée à être généralisée par le gouvernement dans le cadre du Ségur de la santé. Ce concept, nouveau, mais déjà pratiqué dans d'autres pays comme le Canada, permet aux patients d'être logés près de l'hôpital, à la charge de la sécurité sociale, quand ils viennent de loin avant une opération ou un accouchement par exemple. 

20 à 25 fois moins cher qu'une nuit à l'hôpital

La formule de l'hôtel hospitalier est aussi beaucoup, beaucoup moins chère qu'une nuit à l'hôpital, 20 à 25 fois moins cher ! Soit 80 euros par jour à l'hôtel hospitalier au lieu de 1.500 à 2.000 euros dans un service de chirurgie standard. La formule des hôtels hospitaliers est donc "une piste intéressante dans certains cas, quand le patient n'a pas besoin d'avoir un infirmier, un médecin et un plateau technique H24",  explique la directrice  du CHR de Metz Thionville Marie-Odile Saillard. 

Possibilité de loger la famille

Cette possibilité de loger dans un hôtel hospitalier est quoi qu'il arrive soumise à l'accord du patient. Les deux projets d'hôtels à Metz et Thionville sont portés par la société Seclem. Sa présidente, Clara Chaperon, pourra aussi "loger la famille ou des accompagnants". Ce n'est pas encore voté mais la sécurité sociale devrait payer les nuits d'hôtels hospitaliers pour les patients. En revanche, si des accompagnants occupent seuls une chambre, sans le patient, ils n'est pas prévu pour l'instant qu'ils soient pris en charge. 

Les hôtels hospitaliers ne vont pas remplacer les lits d'hôpitaux

Mais ces hôtels hospitaliers ne vont-ils pas remplacer des véritables lits d'hôpitaux? "Il n'y a pas de crainte à avoir" assure le Dr Khalife Khalife, adjoint au maire de Metz et ancien président de la commission médicale d'établissement du CHR. 

Le Dr Khalifé Khalifé favorable aux hôtels hospitaliers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess