Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Bogny-sur-Meuse : des masques Hermès contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les ateliers du maroquinier Hermès à Bogny-sur-Meuse se sont mis à la fabrication de masques de protection contre le coronavirus. 10 000 exemplaires seront remis aux hôpitaux et mis à disposition des ambulanciers.

L'atelier Hermès de Bogny-sur-Meuse tisse des masques de protection pour les hôpitaux ardennais (photo d'illustration)
L'atelier Hermès de Bogny-sur-Meuse tisse des masques de protection pour les hôpitaux ardennais (photo d'illustration) © Maxppp - Jérôme Humbrecht (PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Les hôpitaux et ambulanciers ardennais vont avoir des masques de protection signés Hermès. L'atelier du maroquinier à Bogny-sur-Meuse s'est mis à en fabriquer. 10 000 seront produits, ce qui permet de couvrir les besoins pour deux semaines. Les premiers exemplaires sont arrivés ce lundi au service d'hémodialyse de l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières. 

Ces masques ne sont ni des masques FFP2, ni des masques chirurgicaux mais des masques-barrières. Ils sont conçus à partir de papier tissé fourni par le Centre hospitalier intercommunal Nord-Ardennes (CHINA), le même papier stérile qui est utilisé par exemple pour les champs opératoires. Un pharmacien-hygiéniste de l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières a participé à la conception du modèle. 

Ces masques ne peuvent pas servir à prendre en charge des patients suspectés d'être atteints de Covid-19. Ils sont livrés aux unités de dialyse ou de chimiothérapie. Une partie du stock sera mis à disposition des ambulanciers qui y conduisent les malades. Pour le transport sanitaire des patients suspectés d'être atteints par le coronavirus Covid-19, les masques chirurgicaux (ou FFP2) sont fournis par les établissements hospitaliers, via la dotation de l'Etat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu