Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : 16 cas de rougeole sur les campus de l'Université

-
Par , France Bleu Gironde

Les cas de rougeole ont été détectés sur différents sites de l'Université. L'Agence Régionale de Santé demande aux étudiants de vérifier leur vaccination pour éviter une propagation pendant les fêtes.

Les étudiants sont invités à vérifier leur vaccination.
Les étudiants sont invités à vérifier leur vaccination. - © Maxppp

16 cas de rougeole ont été déclarés dans différents sites du campus universitaire de Bordeaux. Les sites de Bastide, Pessac, Talence et Carreire du campus bordelais sont concernés par cette épidémie. Toutefois, la vigilance est à assurer dans l’ensemble du campus. En effet, une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes. 

Contre la rougeole et sa propagation, un vaccin existe. Par mesure de prévention, et pour limiter les risques d’épidémie, l’Agence Régionale de Santé invite les étudiants ainsi que le personnel universitaire bordelais à vérifier l’état de leur vaccination sur leur carnet de santé. En cas de doute, il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant, et ce, le plus rapidement possible pour éviter la contamination de proches durant les fêtes. 

La rougeole : une maladie à prendre au sérieux

La rougeole est une infection virale hautement contagieuse et potentiellement grave. La transmission se fait essentiellement par voie aérienne soit directement auprès d’un malade, soit indirectement du fait de la persistance du virus dans l’air. L’éruption dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les patients âgés de moins de 1 an et de plus de 20 ans. Elles peuvent nécessiter une hospitalisation pour pneumonie ou complications neurologiques graves, pouvant aller jusqu’à des décès.

La phase de contagiosité démarre la veille de l’apparition des premiers symptômes et s’étend jusqu’à 5 jours après le début de l’apparition des boutons. Dès l’apparition des symptômes, il est conseillé d’éviter les contacts avec l’entourage (en particulier les enfants non vaccinés et les femmes enceintes), porter un masque par mesure de prévention et consulter son médecin traitant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess