Santé – Sciences

Bordeaux : deux cas de tuberculose détectés dans une école

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 19 mai 2017 à 4:00

L'école Jean-Jacques Sempé dans le quartier des Bassins à flots.
L'école Jean-Jacques Sempé dans le quartier des Bassins à flots. - © Google Street View

Deux cas de tuberculose suspectés en mars sur deux enfants de maternelle de l'école Jean-Jacques Sempé à Bordeaux ont été confirmés. Des tests de dépistage ont été effectués sur tous les élèves de deux classes et les enseignants et adultes ayant été à leur contact.

Des cas de tuberculose sont "régulièrement" déclarés en Gironde selon les mots du docteur Martine Vivier-Darrigol, responsable de la cellule de veille tuberculo-sanitaire au sein de l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine. Une centaine de cas déclarés ont effectivement été comptabilisés par l'ARS en un an et demi, depuis le 1er janvier 2016. La maladie peut être transmissible mais ce n'est pas toujours le cas. "Parfois elle n'est pas contagieuse, précise Martine Vivier-Darrigol. Mais, à chaque fois, nous mettons en place une prise en charge. De la personne touchée mais également des personnes ayant eu des contacts rapprochés avec elle". Lorque les cas sont confirmés, un traitement est mise en place. "C'est un traitement lourd, reconnait Martine Vivier-Darrigol. Avec une tri-thérapie à suivre environ neuf mois".

Les enfants de deux classes de petites sections ont été dépistés

C'est le processus qui a été suivi dans cette affaire qui a débuté lors de l'hospitalisation d'une maman au CHU de Bordeaux pour un cas de tuberculose. L'un de ses enfants, scolarisé en petite section à l'école Jean-Jacques Sempé aux Bassins à flots (l'école provisoire dont l'installation au "Jardin de ta sœur" avait fait polémique dans le quartier), a été découvert porteur de la bactérie lors des tests sur les "personnes contacts". Le Centre de lutte antituberculeuse, en association avec la médecine scolaire a ensuite élargi ses tests aux enfants de deux classes de petite section et aux adultes qui s'en occupent. Les adultes ont passé une radio des poumons, les enfants des tests dermo-cutanés à deux reprises. L'un des enfants s'est avéré être également atteint par la maladie. Un suivi très précis a été mis en place pour surveiller l'évolution de la situation qui "est sous contrôle" selon la mairie de Bordeaux.

Hier mercredi, le décès d'un enfant de cinq ans, atteint de la tuberculose, a été révélé à Poitiers. Il était en maternelle dans une école de la commune de Smarves, au sud de Poitiers. Là également, des mesures importantes de prévention ont été mises en place.