Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus à Bordeaux : la plateforme de traçage appelle plus d'un millier de cas contacts par jour

-
Par , France Bleu Gironde

La plateforme de traçage des cas-contacts à Bordeaux recense 400 personnes positives au Covid-19 et doit appeler entre 1 200 et 1 500 de leurs proches. C'est la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) qui pilote cela et elle emploie 300 personnes dont 100 sont venues en renfort, début septembre.

300 personnes se relaient au quotidien pour retracer la chaîne de contamination des personnes positives au Covid-19.
300 personnes se relaient au quotidien pour retracer la chaîne de contamination des personnes positives au Covid-19. © Radio France - Yvan Plantey

Pour endiguer l'épidémie de Covid-19, les gestes barrières restent très efficaces mais d'autres moyens viennent les compléter comme le traçage de la chaîne de contamination avec plusieurs plateformes dont celle présente à Bordeaux. Elle est située dans les locaux de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Si quelqu'un est testé positif, la CPAM va essayer de savoir avec qui il a été en contact et elle va demander à ses proches de se mettre à l'isolement pendant sept jours.

Sur l'effectif d'une journée, près de la moitié est en télétravail.
Sur l'effectif d'une journée, près de la moitié est en télétravail. © Radio France - Yvan Plantey

La CPAM de Bordeaux a dû recruter 100 personnes en CDD pour compléter son effectif de 200 titulaires. Un recrutement effectué début septembre pour faire face au rebond de l'épidémie en Gironde. Alexandre, 25 ans, fait partie des derniers arrivés : "J'ai postulé car je connaissais un ami qui travaillait là. C'est pas mal car on se sent utile. Et au final, c'est le Covid qui nous donne du travail." Le téléphone sonne et Alexandre décroche. Il enchaîne les questions : "Est-ce que vous avez des symptômes ? Lesquels ? Est-ce que vous avez vu d'autre amis ? Qui ?"

Au total, 300 personnes se relaient pour identifier les cas contacts en Gironde et, chaque jour, la CPAM appelle entre 1 200 et 1 500 cas contact en Gironde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess