Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Nous sommes toutes maltraitantes" : préavis de grève à la maternité du CHU de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Un préavis de grève illimité à été déposé à la maternité du CHU de Bordeaux à compter de ce mardi 24 novembre. Le personnel soignant pointe un manque d'effectif et rejoint le mouvement national "Nous sommes toutes maltraitantes".

Maternité du CHU de Bordeaux
Maternité du CHU de Bordeaux © Radio France - Stéphane Hiscock

Les personnels de la maternité du CHU de Bordeaux, soutenus par les syndicats de l'hôpital, dénoncent un manque flagrant de moyens humains. Un préavis de grève illimité a été déposé à compter de ce mardi 24 novembre. Au delà du CHU, il s'agit d'un mouvement national dans les maternités de France sous la bannière "Nous sommes toutes maltraitantes". Une maltraitance "institutionnelle" qui serait causée par le manque d'effectifs dans les hôpitaux.

On met tout le monde en danger : les mamans, les bébés et nous-mêmes - Chloé, sage-femme au CHU de Bordeaux

Les sages-femmes du CHU pointe un grave manque de personnel, notamment la nuit. "Il nous arrive parfois de faire 19 accouchements dans la nuit, à cinq sages-femmes. Il est impossible de bien travailler dans ses conditions" explique Chloé.

Ce lundi après-midi une délégation a été reçue par la direction du CHU. Mais selon le syndicat Sud le compte n'y est pas. Sur les sept postes demandés à la maternité, la direction accepterait seulement la création d'un poste de sage-femme de nuit, poste qui avait déjà été plus ou moins validé.

Chloé, sage-femme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess