Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : l'hôpital recherche toujours des renforts

-
Par , France Bleu Berry

Le centre hospitalier de Bourges recherche toujours des infirmières susceptibles de venir en renfort. Même si le nombre d'hospitalisations liées à la Covid a tendance à diminuer, les besoins en personnels restent importants d'autant que les congés de fin d'année approchent.

La façade de l'hôpital de Bourges
La façade de l'hôpital de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Au plus fort de la crise, début novembre, le centre hospitalier Jacques-Coeur avait déjà lancé un appel aux bonnes volontés. 65 aides-soignants, six infirmières et dix-sept agents de services hospitaliers se sont présentés et ont été embauchés en CDD (des contrats de une à trois ou quatre semaines).  Si beaucoup de ces aides-soignants étaient en formation, Philippe, lui venait de prendre sa retraite en septembre, après avoir travaillé notamment au service d'hospitalisation à domicile. Il a replongé pour trois semaines, tout heureux de pouvoir épauler les équipes. 

Philippe Santaguiliana, aide-soignant retraité est venu prêter mains fortes à l'hôpital de Bourges
Philippe Santaguiliana, aide-soignant retraité est venu prêter mains fortes à l'hôpital de Bourges © Radio France - Michel Benoit

 Evidemment qu'il fallait venir - Philippe, aide-soignant à la retraite

A 62 ans, Philippe a donc repris quelques semaines de service. Il se trouvait en vacances dans le Sud de la France, quand il a reçu un appel de l'hôpital lui demandant s'il souhaitait revenir donner un coup de main. Cet aide-soignant n'a pas hésité une seconde, "c'est toujours sympa d'aider les collègues. J'ai toujours aimé le travail en équipe. Evidemment qu'il fallait venir. En plus, on vous demande dans quelles conditions vous voulez travailler. On ne vous force pas. Si vous ne voulez venir qu'une semaine, on vous fait un contrat d'une semaine."   

Ce jeune retraité a été en première ligne durant trois semaines dans l'un des deux services Covid. C'est ce qu'il a apprécié, être au cœur du réacteur, "dans ma tête, je serai toujours soignant. Je suis content des choses que j'ai faites pendant trois semaines. J'ai appris des choses, j'ai vu comment cela se passait. Je suis très satisfait et j'avais même un peu le cœur gros quand je suis reparti." 

Le nombre de patients covid hospitalisés reste important
Le nombre de patients covid hospitalisés reste important © Radio France - Michel Benoit

Les infirmiers et infirmières particulièrement recherchés 

D'autant que le combat contre la pandémie n'est pas terminé. Certains patients ont marqué Philippe, "les personnes âgées surtout. A l'hôpital, elles sont complètement sorties de leur univers, désorientées. Elles ont besoin de beaucoup de soins et d'attention, mais elles vous le rendent et vous remercient. Là, on n'est pas dans une guerre mais on est dans une situation très compliquée. Est-ce que la vie pourra revenir comme avant à 100 % ? Je n'en sais rien, mais je pense qu'il y aura des séquelles et il faut qu'on s'y prépare." L'hôpital de Bourges qui recherche plus particulièrement des profils d'infirmier, jeunes retraités ou personnes en disponibilité notamment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess