Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "la crainte d'une troisième vague est très présente" selon l'ARS Bourgogne-Franche-Comté

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Auxerre, France Bleu

Pierre Pribile, directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS), invité de France Info ce dimanche matin, explique que la crainte d'une troisième vague de Covid-19 "est très présente en particulier dans notre région" même si "il n'y a pas de fatalité" et que "tout dépend du comportement de chacun".

Pierre Pribile, directeur général de l'Agence régionale de santé ce mercredi soir lors d'un point presse.
Pierre Pribile, directeur général de l'Agence régionale de santé ce mercredi soir lors d'un point presse. © Radio France - Jonathan Landais

Pierre Pribile, dirige l'ARS en Bourgogne Franche-Comté, région la plus touchée de France avec un taux d'incidence de 220 cas pour 100 000 habitants (100 de plus que la moyenne nationale). Invité de France Info ce dimanche matin, il a tenté d'apporter une explication à cette situation. 

"Une raison climatique"

"La première explication c'est que l'épicentre de cette deuxième vague se trouvait en Rhône-Alpes, à la frontière de la Bourgogne-Franche-Comté, et cette deuxième vague est arrivée par le Sud, le Jura et la Saône-et-Loire. La deuxième explication est plus climatique et saisonnière, il semble que le climat du Nord-Est de la France en cette saison soit particulièrement propice à la circulation du virus. Et d'ailleurs, la région Grand-Est connaît elle aussi un regain de circulation du virus au moment où nous parlons".

Les campagnes pas épargnées par le virus

Un virus qui "aime" plutôt le froid et qui touche aussi bien les villes que les régions plus rurales en Bourgogne-Franche-Comté. "C'est manifeste d'ailleurs on constate que cette circulation repart à la hausse dans tous les départements mais aussi dans des zones très rurales aux faibles densité de population comme dans le Morvan, le Haut-Jura ou le Haut-Doubs". 

Pierre Pribile, invité de France Info et France Bleu ce dimanche matin

La crainte d'une troisième vague en Bourgogne-Franche-Comté

Vendredi 18 décembre 2020, il y avait 1800 personnes hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté, soit 400 de plus qu'au pic du printemps dernier. Pierre Pribile, craint-il d'ores et déjà une troisième vague de l'épidémie ? "Oui, très clairement cette crainte est très présente en particulier dans notre région, mais la suite n'est pas écrite, il n'y a rien d'automatique, il n'y a pas de fatalité, tout dépend du comportement de chacun" explique Pierre Pribile faisant référence aux fêtes de fin d'année et aux deux Réveillons à venir.

"Ne pas baisser la garde durant les réveillons"

"Il ne faut pas baisser la garde, même si cela parait difficile dans des moments de convivialité et de retrouvailles familiales mais il faut conserver les gestes barrière, limiter les contacts, et être le moins nombreux possible pour les repas de famille, espacer au maximum les convives, aérer la pièce et garder le masque le plus souvent possible".

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess