Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

En Isère, une centaine de manifestants réclame le retour de l'ancienne formule du Levothyrox

dimanche 3 décembre 2017 à 13:42 Par Julien Morin, France Bleu Isère et France Bleu

Dimanche matin, une centaine de manifestants étaient réunis devant l'usine Panthéon, sous-traitant du laboratoire Merck. Ils réclament le retour de l'ancienne formule du Levothyrox, qui n'est plus fabriqué qu'à destination du marché italien, dans les pharmacies françaises.

Une centaine de manifestants étaient réunis devant l'usine de Bourgoin-Jallieu
Une centaine de manifestants étaient réunis devant l'usine de Bourgoin-Jallieu © Radio France - Julien Morin

Bourgoin-Jallieu, France

"Madame Buzyn on ne demande pas grand-chose, rendez-nous notre médicament !" clament la centaine de malades de la thyroïde réunis dimanche matin. À l'appel de l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT), ils réclament le retour de l'ancienne formule du Levothyrox dans les pharmacies françaises. Car si le médicament ne se trouve plus chez nous, il est toujours fabriqué pour exportation sur le marché italien (sous le nom d'Euthyrox), dans l'usine Panthéon, sous-traitant du groupe Marck, à Bourgoin-Jallieu. C'est là où tous ce sont donné rendez-vous dimanche matin.

"Moi je suis allé en Italie (pour me fournir en Levothyrox), ils m'ont bien dit 'les Français ce sont des fous, ils ont envie de vous voir mourir' !" - Vincente Leclerq, prend du Levothyrox depuis 35 ans

"Combien de morts faut-il pour que vous agissiez ?" dit la pancarte d'un jeune garçon emmitouflé dans ses vêtements d'hiver. Depuis des mois, des milliers de personnes se plaignent de la nouvelle formule du Levothyrox. "La libido en berne, le moral dans les chaussettes, la dépression, la fatigue chronique, les cheveux qui tombent par poignée, les insomnies, les palpitations, les accidents cardiaques, les douleurs digestives etc.", tant d'effets secondaires scandés à voix haute.

"Ma thyroïde est en berne" - Radio France
"Ma thyroïde est en berne" © Radio France - Julien Morin

"Avec le Levothyrox, je finissais même par oublier que j'étais malade" - Véronique Jouy, malade de la thyroïde depuis 17 ans

Enseignante à Grenoble, grande amatrice de montagne, Véronique raconte son parcours depuis le changement de formule. "Au mois de juin je n'avais plus envie d'aller travailler, je ne comprenais pas pourquoi. J'avais des douleurs intenses au niveau des membres (...) je ne pouvais plus jardiner, faire de montagne. Donc c'est ma vie qui était impossible sans comprendre pourquoi. J'ai été très inquiète au mois d'août après avoir fait des tas d'examens médicaux, on ne pouvait pas expliquer mon état". Depuis qu'elle a repris l'ancienne formule du Levothyrox début octobre, Véronique dit avoir "retrouvé sa joie de vivre, son entrain, et reprendre du plaisir à retourner en classe".

Près de 70% des anciens utilisateurs de Levothyrox vont s'approvisionner aux frontière

Le sondage a été réalisé par l'AFMT sur un panel de 1706 personnes : près de 70% d'entre eux iraient s'approvisionner en Euthyrox (le Levothyrox ancienne formule adapté pour le marché européen) quand 10% seulement utiliseraient - encore - le Levothyrox nouvelle formule qui fait tant débat. Dans le rassemblement, l'ambiance vire au cours de géographie quand on s'interroge sur le lieu où ils se fournissent. "Andorre, Espagne, Portugal, Italie etc.".

"Mourir pour Merck, merci l'ANSM" - Radio France
"Mourir pour Merck, merci l'ANSM" © Radio France - Julien Morin

"La nouvelle formule de Levothyrox convient parfaitement à la très grande majorité des trois millions de personnes traitées" - Thierry Hulot, le président de Merck France

"C'est du buzz médiatique" répond Thierry Hulot, le président de Merck France aux manifestants. "Des contrevérités" qui ont "un effet anxiogène". Aux effets secondaires que disent ressentir les utilisateurs du nouveau Levothyrox, Thierry Hulot répond qu'il n'y a "pas de lien".