Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Bretagne : la plupart des laboratoires d'analyses médicales fermés pendant 3 jours

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Après un premier mouvement de protestation en septembre, les laboratoires d'analyses médicales sont appelés à fermer leurs portes pendant trois jours à compter de ce mardi. Les biologistes protestent contre la baisse de leurs budgets en 2020 prévue par l'Assurance Maladie.

La plupart des laboratoires d'analyses médicales bretons seront fermés ce mardi et jusqu'à jeudi
La plupart des laboratoires d'analyses médicales bretons seront fermés ce mardi et jusqu'à jeudi © Radio France - Nolwenn Quioc

Bretagne, France

Portes fermées à Quimper, Châteaulin, Guingamp ou Lorient : à partir de ce mardi, et pour trois jours, de nombreux laboratoires médicaux garderont portes closes. Plusieurs syndicats de biologistes appellent à manifester leur mécontentement. 

170 millions d'euros en moins l'an prochain

En cause : les négociations en cours avec l'Assurance Maladie, et qui prévoient 170 millions d'euros d'économies pour 2020, soit une baisse de 5% du budget selon les professionnels. Une nouvelle mesure de restriction budgétaire que ne comprennent pas les biologistes, alors que le nombre de prélèvements est en augmentation constante, en raison du vieillissement de la population et du développement de la prévention.

Ils pointent également les efforts faits depuis une dizaine d'années par le secteur : la robotisation et l'automatisation des analyses, qui permet de réduire le nombre de salariés, mais aussi le regroupement des structures explique Pierre Scavinner, président des laboratoires Cerballiance dans le Finistère : "Les plateaux techniques, c'est ce qui revient le plus cher dans un laboratoire, là où il y a tous les appareils, les réactifs, etc, l'informatique on va dire, ces plateaux se sont simplifiés. Vous aviez deux labos qui avaient chacun leur technique, ils se regroupaient, il n'y avait plus qu'un plateau technique. Les plateaux, il y en avait 1700 il y a 7 ans, ils n'y en a plus que 800".

Des résultats plus long à attendre ?

Si cette baisse de 170 millions d'euros du budget des laboratoires était validée, les conséquences seraient bien concrètes, estime Jacques Bescond, président des laboratoires Eurofins-Labazur Bretagne. "On peut imaginer qu'on soit amené à diminuer les horaires d'ouverture des laboratoires, explique le biologiste, qu'on soit encore amenés à diminuer le nombre de sites qui font des analyses, ce qui pourrait entrainer des délais de rendus des résultats qui seront moins bons, parce que le plateau technique éloigné de certains sites de prélèvement, ou alors parce qu’économiquement c'est plus intéressant de faire certaines analyses tous les deux jours ou tous les trois jours."

Sur les 9 laboratoires Cerballiance du Finistère, 5 seront fermés à partir de ce mardi. Ce sera aussi le cas de 27 des 30 laboratoires Labazur de l'ouest de la Bretagne, et des laboratoires Synlab de Guingamp, Minihy-Tréguier et Lannion. À Brest en revanche, la plupart des labos restent ouverts, comme les laboratoires du groupe Labo Bio à Morlaix, Lesneven ou Plouzané.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu