Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"De plus en plus d'adolescents dans une immense souffrance" : Brigitte Macron en visite à Blois

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Touraine

Présidente de l'opération des pièces jaunes, Brigitte Macron a rendu visite à la maison des adolescents de Blois ce mercredi. Elle a échangé avec des jeunes et leurs parents autour des difficultés que rencontrent les adolescents, d'autant plus depuis le début de la crise sanitaire.

A gauche, Brigitte Macron avec deux adolescentes blésoises. Les partenaires de la fondation des hôpitaux de Paris, hôpitaux de France ont offert des cadeaux aux jeunes présents.
A gauche, Brigitte Macron avec deux adolescentes blésoises. Les partenaires de la fondation des hôpitaux de Paris, hôpitaux de France ont offert des cadeaux aux jeunes présents. © Radio France - Perrine Roguet

"Pourquoi je ris, pourquoi je pleure, pourquoi je vis, pourquoi je meurs" : Rania, candidate de The Voice Kids a interprété la chanson de Daniel Balavoine devant plusieurs jeunes accueillis par la maison des adolescents de Blois pour clore l'après-midi. Une chanson qui fait particulièrement écho à la mission de cette maison, accompagner les jeunes de 11 à 21 ans lorsqu'ils en ressentent le besoin. 

Il est important d'accompagner les jeunes"

En rupture avec leurs parents, en difficulté scolaire ou sociale : "Nous savons que l'adolescence est un moment compliqué et il est important d'accompagner les jeunes " appuie Brigitte Macron. 

Brigitte Macron, aux côtés de Marc Gricourt, maire (PS) de Blois (à gauche)
Brigitte Macron, aux côtés de Marc Gricourt, maire (PS) de Blois (à gauche) © Radio France - Perrine Roguet

C'est dans le contexte de crise sanitaire que Brigitte Macron, Présidente de la fondation Hôpitaux de Paris, Hôpitaux de France, qui organise les pièces jaunes, est venue discuter avec des jeunes ce mercredi 3 février : "je suis alertée par les services pédiatriques qui prennent en charge de plus en plus d'adolescents et de jeunes adultes qui sont dans une immense souffrance".

Des situations compliquées qui s'aggravent avec la crise

"Je ne dirais pas que la crise a créé de la précarité chez les adolescents, mais les situations qui étaient déjà compliquées se sont aggravées et oui, on a plus de sollicitations" affirme Mustapha Magrouni, coordinateur de la maison des adolescents de Blois. " J'ai des retours des jeunes qui peinent à retourner en cours, des ados qui s'enferment dans leur solitude et qui ont tendance à se désocialiser. _Il faut que nous allions vers eux_, c'est une certitude " assure la Première Dame "il y a des numéros, des plateformes mais il nous faut des lieux comme celui-ci. Où ils retrouvent le lien qu'ils ont perdu".

Ici, les adolescents viennent pour des ateliers ou pour des rendez-vous avec des psychologues : " je viens surtout pour pouvoir avoir un espace de parole en dehors de mon entourage et un point de vue objectif. Ca m'aide à parler de choses que je n'évoque pas forcément avec mes proches" explique Sarah, 17 ans.

Moment d'échange entre les comédiens (de face) et les jeunes autour de l'addiction aux écrans
Moment d'échange entre les comédiens (de face) et les jeunes autour de l'addiction aux écrans © Radio France - Perrine Roguet

Après avoir passé du temps dans plusieurs salles de la maison des adolescents, Brigitte Macron a assisté à une représentation de théâtre interactive. Après avoir joué une scène du quotidien, les comédiens ont invités les jeunes à réfléchir. Au centre de la discussion, l'addiction aux écrans. Trois comédiens ont d'abord joué une scène de conflit entre un jeune et ses parents : "Thomas, à table, ça fait trois fois et puis lâche ton téléphone !!". Une phrase qui fait sûrement écho à beaucoup de familles. Les adolescents proposent et imaginent des solutions pour renouer le dialogue entre les parents et l'adolescent joués par les comédiens.  

La maison des adolescents sera aussi itinérante

Dans les prochains mois, la structure va entamer un nouveau projet, celui d'une maison itinérante. Une camionnette aménagée qui sillonnera les milieux ruraux du département deux à trois fois par semaine : "On est dans une zone à _forte ruralité et il y a une partie de la population qu'on ne touche pas_. Ca va nous permettre d'être au plus près des ados" explique Mustapha Magrouni. Une nouvelle offre qui devrait se mettre en place dès le mois d'avril. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess