Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brive - Des comédiens ont testé le personnel en jouant les faux patients à l'hôpital, "minable" pour la CFDT

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Grosse colère de la CFDT à l'hôpital de Brive. Le syndicat a appris que la direction avait fait appel à des comédiens pour tester anonymement le personnel. Ils se sont faits passer pour des patients. La direction confirme et assume la méthode : tester l'accueil pour s'améliorer.

Accueil de l'hôpital de Brive-la-Gaillarde en avril 2016 (photo d'illustration)
Accueil de l'hôpital de Brive-la-Gaillarde en avril 2016 (photo d'illustration) © Radio France - Nicolas Blanzat

Une "expérience" récemment menée au centre hospitalier de Brive a beaucoup de mal à passer auprès des syndicats et notamment de la CFDT. La direction a fait appel à deux comédiens pour tester le personnel. Ils se sont faits passer pour des patients dans 6 services de l'établissement. Seuls les médecins chefs de pole et les cadres de service étaient au courant. Une façon de faire que dénonce le syndicat, alerté par le personnel suite à un incident au service psychiatrique. L'un des comédiens a visiblement été beaucoup trop loin.

C'est regrettable, lamentable, minable d'agir ainsi.

C'est d'ailleurs lui qui a mis fin au sketch et s'est expliqué, alors qu'il devait jouer le patient égaré mais a surtout semé la zizanie. "Le patient ne jouait pas une personne égarée mais manifestait des troubles psychologiques sérieux pour ne pas dire sévères. Un infirmier a du venir au secours de la secrétaire. Puis un médecin a du abréger sa consultation pour venir en aide à l'infirmier. C'est une perte de temps. C'est regrettable, lamentable, minable d'agir ainsi" fulmine Jean Pierre Salès, secrétaire de la section hôpital de Brive à la CFDT. 

Une méthode et un timing douteux pour la CFDT

Un syndicaliste pour qui la méthode n'a pas lieu d'être : "Faire ce genre d'enquête, caché, avec des comédiens, c'est très mal venu. C'est écœurant comme pratique. Que l'on fasse des enquêtes utiles à tous, pourquoi pas ! Mais d'une manière ouverte et officielle. On prévient." Quand au timing, il n'arrange rien à l'affaire aux yeux de Jean-Pierre Salès : "Il y a le Covid qui s'ajoute à ça actuellement. L'hôpital de Brive a déclenché le plan Blanc. Quand une période est compliquée et c'est le cas pour le personnel, on fait tout pour l'améliorer et on évite de rajouter de la tension".

Un comédien a été trop loin.

La direction de l'hôpital confirme et assume l'expérience. L'idée étant de "s'améliorer" en testant le personnel de façon "moins technocratique", avec dans le viseur l'obtention en juin prochain de la certification Experts visiteurs. S'il reconnait "qu'un comédien a été trop loin", le directeur adjoint Michel Da Cunha parle de "réaction disproportionnée". Selon lui, "90%" des interactions entre le personnel et les comédiens se sont bien passées. Il en déduit que le personnel a été favorablement réceptif à une démarche qui "ne visait pas à le mettre en difficulté".

De nouveaux comédiens début 2022 ?

Pour Jean Pierre Salès de la CFDT, c'est tout le contraire :"Quelqu'un qui pleure devant vous, ça interpelle. Ce n'est pas normal. Les retours négatifs ne sont pas minimes. Ils sont massifs. La majorité des soignants est écœuré. C'est un manque de confiance. La rupture est là. Il faut faire attention", prévient le représentant syndical qui compte bien s'opposer à une expérience du même genre prévue début 2022. La question sera sur la table jeudi lors du prochain Comité Technique d'Etablissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess