Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Brive : des petites voitures pour conduire les enfants au bloc opératoire

-
Par , France Bleu Limousin

A Brive, les enfants pris en charge pour des interventions chirurgicales en ambulatoire peuvent désormais aller au bloc à bord d'une petite voiture électrique. Ces remèdes "anti-stress" sont arrivés à la clinique des Cèdres et à l'hôpital.

Harry, trois ans, a conduit la voiture avant de subir une opération : de quoi le détendre un peu
Harry, trois ans, a conduit la voiture avant de subir une opération : de quoi le détendre un peu © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

C'est une initiative pour rendre une opération chirurgicale moins stressante. A Brive, les enfants pris en charge pour des interventions en ambulatoire peuvent désormais aller au bloc à bord d'une mini-voiture électrique. Depuis quelques semaines, aussi bien la clinique des Cèdres que l'hôpital en sont dotés. Elles ont pour but de dédramatiser la situation.

L'enfant au volant

Petite voiture rouge vif, il s'agit d'un modèle miniature dans lequel prenne place les enfants entre leur chambre et la salle d'opération. Vendredi dernier, le visage d'Harry, trois ans, s'illumine quand il la voit arriver au pied de son lit. De quoi lui changer les esprits veut croire sa maman. " Il adore les voitures, il va aimer la conduire " glisse-t-elle, stressée, alors que son petit garçon arbore désormais un franc sourire après avoir été intimidé par tant de blouses en train de s'affairer près de lui. Harry prend alors le volant pour un trajet d'une cinquantaine de mètres dans les couloirs en direction du bloc opératoire. Il est assisté, en cas de besoin, par un brancardier muni d'une télécommande pour contrôler la petite voiture.

Un trajet d'une cinquantaine de mètres dans les couloirs de la clinique pour Harry - Radio France
Un trajet d'une cinquantaine de mètres dans les couloirs de la clinique pour Harry © Radio France - Nicolas Blanzat

Des effets pour diminuer la prise de médicaments ?

Un transfert bien plus agréable que dans un lit à barreaux. Des effets sont déjà ressentis à plusieurs titres. " Les parents sont bien souvent aussi traumatisés que les enfants " explique le docteur François Chassain, anesthésiste-réanimateur dans ce service qui voit passer beaucoup de jeunes enfants, " et voir leur enfant s'amuser rassure ces parents ". Des effets sont aussi attendus d'un point de vue médical, même s'il est encore un peu prématuré d'en tirer des conclusions selon lui. " On ne prend de calmant avant de prendre le volant, c'est la même chose pour les enfants qui vont au bloc opératoire : il faut éviter de prendre des médicaments avant de monter à bord de la voiture pour aller se faire opérer. _Notre idée est justement d'éviter ces médicaments_. Moins on en donne, mieux ça vaut ".

Arrivée au bloc opératoire imminente pour Harry au volant de la voiture - Radio France
Arrivée au bloc opératoire imminente pour Harry au volant de la voiture © Radio France - Nicolas Blanzat

"C'est devenu plus agréable pour tout le monde"

Le trajet en petite voiture, comme forme de récompense avant l'opération, semble tranquilliser un peu les enfants. " Avant, on avait droit à plein de pleurs " continue Adélaïde Parvaud, surveillante du service ambulatoire à la clinique des Cèdres, " dès les premières utilisations, c'est devenu plus agréable pour tout le monde. C'est mieux de voir un enfant partir avec le sourire que de gérer un enfant qui appréhendait la séparation avec ses parents et l'arrivée au bloc dans un monde et avec des gens inconnus ". La mise en place s'est faite en lien avec l'association 'Pour nos p'tits gaillards' qui oeuvre en faveur des enfants malades pour améliorer leur quotidien. L'usage de ces voitures est destiné aux enfants à partir de trois ans et jusqu'à 30 kilos, soit l'âge de neuf ans environ.

Choix de la station

France Bleu